International
URL courte
894133
S'abonner

Trois jours après l'annonce que la candidate démocrate à la présidence américaine souffrait d'une pneumonie, le médecin de Hillary Clinton a annoncé que sa patiente était en « excellente condition mentale », ainsi qu'« en bonne santé et apte à servir comme présidente » des Etats-Unis.

Son médecin, Lisa Bardack, a précisé dans un courrier de deux pages transmis à la presse que Mme Clinton, qui doit reprendre la campagne jeudi, avait souffert d'une forme modérée « non contagieuse » de pneumonie, et avait été soignée par antibiotiques, rapporte l'AFP.

« Mon impression est que Mme Clinton reste en bonne santé », écrit le médecin, qui souligne qu'elle n'a eu cette année que des problèmes de sinusite et d'infection d'une oreille en janvier, avant sa pneumonie.

Elle précise dans son courrier daté du 14 septembre qu'elle l'a vue le 2 septembre, quand Hillary Clinton avait une légère fièvre (37,4°C), une congestion et était fatiguée.

Elle lui avait alors recommandé de se reposer et l'avait mise sous antibiotiques et médicaments anti-allergies. Quelques jours plus tard, la congestion s'est aggravée et la toux a commencé. Le 9 septembre, le médecin a revu Mme Clinton et une radio a révélé une petite pneumonie, selon Mme Bardack.

La lettre précise aussi que Hillary Clinton est en « excellente condition mentale ».

Lire aussi:

Poutine a-t-il empoisonné Clinton?
"Je me sens bien!": après l’incident de Clinton, Trump mise sur la santé
Qui remplacera Hillary Clinton si elle se retire de la course à la présidentielle?
Clinton jette un malaise dans la campagne électorale US
Tags:
santé, Hillary Clinton, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook