International
URL courte
16194
S'abonner

Le président de l'Agence mondiale antidopage Craig Reedie doute de l'implication du gouvernement russe dans les attaques informatiques visant l'AMA, mais estime toujours que les hackers responsables de ce piratage sont liés à Moscou.

Le 13 septembre, les hackers du groupe Fancy Bears ont dévoilé des documents confidentiels de l'AMA selon lesquels l'Agence fermait les yeux sur le dopage de certains sportifs américains.

« Je serais très étonné d'apprendre que le gouvernement russe a pris une part active dans tout ça. Et pourtant, selon les informations à notre disposition, les auteurs de ces attaques sont liés à la Russie », a déclaré M.Reedy cité par CNN.

Auparavant, le directeur général de l'AMA Olivier Niggli s'est déclaré persuadé que les attaques visant l'Agence provenaient de Russie en guise de riposte aux rapports de Richard W. Pound et de Richard McLaren sur le dopage de sportifs russes.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a par la suite indiqué que Moscou était prête à apporter son assistance à l'Agence mondiale antidopage dans la lutte contre les pirates informatiques.

Lire aussi:

La Russie dans le top 3 des sponsors de l'Agence mondiale antidopage
Le CIO prêt à revoir le système antidopage, mais après les JO
AMA piratée: la liste des sportifs dopés de Rio 2016 s'allonge
Le Président Aoun évoque l'hypothèse d'un «missile» ou d'une «bombe» dans la double explosion à Beyrouth
Tags:
cyberattaque, dopage, Agence mondiale antidopage (AMA), Craig Reedie, Olivier Niggli, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook