International
URL courte
15103
S'abonner

Oumar Diaby, considéré par les services français de renseignements comme un important recruteur de candidats au djihad en Syrie, a été qualifié de "terroriste international" par les États-Unis.

Ce Franco-Sénégalais, âgé de 40 ans, originaire de Nice, est un membre du groupe djihadiste Front Fatah al-Cham (ex-Front Al-Nosra). Selon Washington, il a mené un groupe de cinquante volontaires français vers la Syrie pour combattre dans les rangs d'Al-Nosra.

« Bien qu'il ait été considéré comme mort en août 2015, il a refait surface en mai 2016, affirmant que l'annonce de son décès était un stratagème pour qu'il puisse se rendre en Turquie pour une intervention chirurgicale », a indiqué le département d'État dans un communiqué.

​La loi américaine prévoit un gel des éventuels avoirs financiers de Diaby placés sous juridiction américaine. Elle interdit également aux citoyens américains de faire des affaires avec lui.

Ancien délinquant devenu un imam radical autoproclamé à Nice, Diaby a rejoint la Syrie en 2013. Il a attiré l'attention des services de renseignement français en raison notamment de ses vidéos de propagande diffusées sur Internet.

Diaby n'a pas été accusé d'avoir des liens directs avec les attentats commis en France, mais il a exprimé son soutien aux auteurs de l'attaque contre le journal satirique Charlie Hebdo en janvier 2015 à Paris.

Lire aussi:

Des enfants francophones utilisés par Daech comme djihadistes en herbe?
France: un homme arrêté dans l'enquête sur les femmes djihadistes
Neuf cent Français veulent faire le djihad, selon Valls
L’évolution des revenus de Jean Castex évaluée par Franceinfo
Tags:
sanctions, propagande, djihadisme, terrorisme, Département d'Etat des Etats-Unis, Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), Omar Diaby, Syrie, États-Unis, France
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook