Ecoutez Radio Sputnik
    Nouvelle étape dans le programme spatial chinois

    Nouvelle étape dans le programme spatial chinois

    © AFP 2019
    International
    URL courte
    1220

    Pékin a lancé un deuxième bras manipulateur autonome pour la station Tiangong-2.

    Le 2e manipulateur de la station Tiangong-2 permettra aux cosmonautes chinois de rester en orbite pendant un mois, un record pour l'industrie nationale, estime l'expert militaire russe Vassili Kachine dans une interview accordée à l'agence Sputnik.

    « La mission du premier module Tiangong-1 constituait à assurer la mise au point de la technologie d'accostage avec la participation des cosmonautes se trouvant en orbite », a-t-il rappelé.

    Selon lui, les manipulateurs de la 3e et de la 4e série permettront à trois cosmonautes de rester en orbite durant 40 jours et permettra d'assurer un ravitaillement dans l'espace.

    Cependant, l'absence de la fusée porteuse-satellite, dont le projet porte le nom de « Grande Expédition », met en stand-by le projet de conception d'une station spatiale 100 % chinoise d'ici la fin de la décennie. Le lancement du premier module Tiangong-1 est annoncé pour 2018.

    Avec 8 500 kilos chacun, les manipulateurs Tiangong sont trop légers pour être utilisés de manière efficace dans l'espace et ne sont que des prototypes d'essais. En comparaison, le futur plus grand module de la station pèsera 22 tonnes.

    La sécurité est un autre axe majeur du programme spatial chinois, dont les indices principaux dépassent ceux des programmes russes et américains. Mais toute erreur pourrait se payer très cher, car, contrairement aux Russes et aux Américains, les Chinois utilisent toujours des matériaux combustibles ultra-toxiques

    A l'heure actuelle, le développement du programme spatial chinois s'effectue dans les temps prévus, et, d'après l'expert, booste la concurrence russe, américaine et indienne.

    Lire aussi:

    La percée de la Chine dans l'espace préoccupe les États-Unis
    L’espace, nouvelle arène de rivalité entre le Japon et la Chine
    Espace/défense: la Russie achètera des composants en Chine
    Tags:
    accostage, manipulateur, lanceur, station spatiale, espace, Tiangong-1, Tiangong-2, Sputnik, Vassili Kachine, Washington, Pékin, Chine, Inde, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik