International
URL courte
Daech (2016) (23)
16442
S'abonner

Le groupe terroriste État islamique (Daech) a utilisé des armes chimiques dans le nord du gouvernorat d’Alep, malgré une nouvelle trêve en vigueur en Syrie depuis le 12 septembre.

Une attaque chimique de Daech a fait au moins huit blessés vendredi matin dans les villages de Hirbel et d'Im-Hush, dans le nord du gouvernorat d'Alep, a annoncé un représentant des milices kurdes.

« Daech a tiré des obus chargés de produits chimiques contre les villages d'Im-Hush et de Hirbel. Cinq civils et trois membres du groupe Jaysh Al-Siwar ont été blessés », a-t-il expliqué.

Selon les médecins de l'hôpital d'Afrin, les blessés ont perdu connaissance deux heures après le bombardement.

« Des traces de matières toxiques se sont manifestées sur les victimes qui sont toujours inconscientes », d'après la même source.

Daech a lancé son attaque en violation de la trêve proclamée le 12 septembre dernier en Syrie.

Le secrétaire d'État américain John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov se sont mis d'accord mercredi sur une prolongation de 48 heures de la trêve en Syrie négociée à Genève la semaine dernière. L'entente russo-américaine de Genève prévoit la création d'un centre conjoint chargé de différencier l'opposition modérée des terroristes et de coordonner les frappes russes et américaines contre le Front Fatah al-Sham (anciennement Front al-Nosra), Daech et d'autres groupes terroristes.

Dossier:
Daech (2016) (23)

Lire aussi:

Les terroristes utilisent des armes chimiques à Alep, 5 morts
Les USA ferment les yeux sur les attaques chimiques à Alep
Poutine: les terroristes cherchent à s'emparer d'armes chimiques
Ces 25 propriétaires du 93 ont appris par simple lettre qu’ils étaient expropriés
Tags:
accord russo-américain de trêve en Syrie, trêve, armes chimiques, Kurdes, Jaysh Al-Siwar, Etat islamique, Afrine (Syrie), Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook