International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2016) (217)
1071933
S'abonner

Les frappes réalisées contre l’armée syrienne une semaine après l’accord Lavrov-Kerry sur la Syrie poussent Moscou a tirer la conclusion suivante : la Maison-Blanche soutient l’organisation terroriste Daech.

Les frappes de la coalition internationale conduite par les États-Unis contre les troupes régulières syriennes laissent penser que la Maison-Blanche défend les extrémistes de l'organisation terroriste État islamique (Daech), a déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova.

« Nous exigeons de Washington des explications complètes et détaillées. S'agit-il d'un soutien sciemment apporté à Daech ou d'une nouvelle erreur? Le représentant permanent de la Russie auprès de l'Onu a été chargé de convoquer une réunion spéciale du Conseil de sécurité de l'Onu. Des explications doivent être données devant le Conseil de sécurité », a indiqué Mme Zakharova.

Plus tôt dans la journée de samedi, le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov avait annoncé que l'aviation de la coalition internationale anti-Daech avait réalisé quatre frappes contre les forces de l'armée gouvernementale syrienne encerclées dans la région de Der-ez-Zor par les extrémistes de Daech. Le raid aérien a coûté la vie à 62 militaires et a fait une centaine de blessés.

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2016) (217)

Lire aussi:

Moscou propose à Washington de dévoiler l’entente sur la Syrie
L'armée syrienne frappera en réponse, met en garde la Russie
Moscou va convoquer d'urgence une réunion du Conseil de sécurité
Une fillette de 3 ans étranglée par sa mère de 19 ans en train de hurler «Jésus de Nazareth»
Tags:
explications, accusations, frappe aérienne, coalition anti-Daech, armée gouvernementale syrienne, Etat islamique, Maria Zakharova, Deir ez-Zor, Syrie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook