Ecoutez Radio Sputnik
    l'ambassadeur russe auprès de l'Onu, Vitali Tchourkine

    En Syrie, une «bavure» qui suscite de sérieux doutes sur l’attitude US

    © Photo: REUTERS/Lucas Jackson
    International
    URL courte
    12810117
    S'abonner

    Suite aux frappes contre l’armée syrienne que les Etats-Unis déclarent avoir menées par erreur, Washington devra confirmer sa volonté de respecter les accords conclus auparavant concernant le règlement syrien.

    Les Etats-Unis doivent persuader leurs partenaires de leur fidélité aux principes du règlement syrien suite à la frappe de Deir ez-Zor, a déclaré intervenant devant les journalistes le représentant permanent russe auprès de l’Onu Vitali Tchourkine.

    Cependant, il a rejeté la supposition selon laquelle l’incident à Deir ez-Zor pourrait signifier la suspension de l'accord récemment conclu entre Moscou et Washington.

    « Il me serait intéressant de voir la réaction de Washington. Si la démarche entreprise aujourd’hui par l’ambassadeur (représentante permanente auprès de l’Onu Samantha, ndlr) Power est le signe d’éventuelles réactions, alors nous avons des problèmes sérieux dans nos relations. J’espère qu’ils trouveront un moyen de nous convaincre, et de convaincre toutes les autres parties, qu’ils restent attachés aux principes du règlement politique en Syrie, qu’ils prennent au sérieux la lutte antiterroriste », a-t-il souligné.

    Mme Power a auparavant qualifié la demande de Moscou d’organiser des consultations d’urgence du Conseil de sécurité de « farce cynique et hypocrite », et a refusé par la suite d’écouter l’intervention du représentant russe.

    M.Tchourkine a indiqué que les Etats-Unis avaient violé leurs obligations relatives au cessez-le-feu en Syrie conclues auparavant avec la Russie, ainsi que leur obligation de s’abstenir de mener des frappes contre les forces gouvernementales syriennes.

    Auparavant, le ministère russe de la Défense a rapporté que l’aviation de la coalition avait effectué quatre frappes sur les positions des militaires syriens encerclés par les terroristes du groupe Daech près de la ville Deir ez-Zor. Ces raids ont fait 62 morts et environ 100 blessés parmi les militaires. Les Etats-Unis ont confirmé avoir effectué les raids. Selon des porte-paroles du Pentagone, les militaires étaient convaincus de bombarder des positions de Daech et ont cessé l’opération immédiatement après avoir découvert l’erreur.

    Lire aussi:

    Moscou propose à Washington de dévoiler l’entente sur la Syrie
    Plus de 5 000 terroristes arrivent dans la région de Hama en Syrie
    Comme Moscou, Paris souhaite que l'accord sur la Syrie soit rendu public
    Fusillade dans un hôpital tchèque: le tireur s'est suicidé dans une voiture
    Tags:
    raid, erreurs, frappe aérienne, ministère russe de la Défense, Etat islamique, Samantha Power, Vitali Tchourkine, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik