International
URL courte
508
S'abonner

Suite au récent test nucléaire mené par Pyongyang, le gouvernement nippon hausse le ton.

Le gouvernement nippon est déterminé à durcir ses sanctions unilatérales et à initier des sanctions de l’Onu contre la Corée du Nord suite à son nouveau test nucléaire.

« Nous jouerons un rôle de leader en matière d’adoption de nouvelles sanctions (de l’Onu, ndlr). En outre, je mettrai l’accent sur l’importance du problème de l’enlèvement de citoyens japonais (par la Corée du Nord)  », a déclaré le premier ministre japonais Shinzo Abe avant son départ pour New York où il participera à l’Assemblée générale de l’Onu.

Précédemment, des responsables japonais ont plusieurs fois affirmé que le Japon était prêt à durcir ses sanctions unilatérales contre la Pyongyang et que le pays réclamerait que le Conseil de sécurité en adopte de nouvelles.

Le 9 septembre, la Corée du Nord a effectué son cinquième essai nucléaire. Selon Pyongyang, l’essai a confirmé qu’une ogive nucléaire pouvait être installée sur des missiles balistiques nord-coréens. Selon le ministère sud-coréen de la Défense nationale, il s’agit de l’engin le plus puissant jamais testé par la Corée du Nord. Sa puissance est évaluée à environ 10 kilotonnes. Auparavant, Pyongyang a mené quatre essais nucléaires en 2006, 2009, 2013 et en janvier dernier.

Le 9 septembre, le Conseil de sécurité de l’Onu a tenu une réunion extraordinaire dont les participants ont annoncé le début de la rédaction d’une résolution nouvelle prévoyant des « mesures appropriées » à l’égard de Pyongyang suite à ce nouveau test nucléaire.

Lire aussi:

La vraie raison de l'existence d'une arme nucléaire en Corée du Nord
Pyongyang : les sanctions d’Obama sont "risibles"
La Corée du Sud "rayera Pyongyang de la carte" en cas d'escalade nucléaire
Pyongyang tire trois nouveaux missiles en plein sommet du G20
Tags:
tests nucléaires, sanctions, Assemblée générale des Nations unies, Conseil de sécurité de l'Onu, Shinzo Abe, Corée du Nord, Japon
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook