International
URL courte
4152
S'abonner

Suite à l’attaque au Cachemire qui tué 17 soldats indiens, le ministre indien de l’Intérieur Rajnath Singh a appelé à isoler le Pakistan de la scène international.

« Il y a des indicateurs clairs et concluants qui montrent que les auteurs de l’attaque à Uri étaient hautement entraînés, lourdement armés et spécialement équipés », a déclaré le ministre sur son compte Twitter.

Des rebelles armés se sont infiltrés dimanche matin dans une base de l'armée indienne à Uri, dans l’Etat du Jammu-et-Cachemire. Ils ont tué au moins 17 soldats dans la région himalayenne contestée par le Pakistan.

Le ministre n’a pas précisé si les assaillants étaient des terroristes locaux ou des Pakistanais qui auraient franchi la «ligne de contrôle » entre les deux pays. Néanmoins, M.Singh a qualifié le Pakistan « d’Etat terroriste » et a appelé à l’isoler.

« Je suis profondément déçu par le soutien persistant et direct du Pakistan au terrorisme et aux groupes terroristes », a-t-il déclaré sur son compte Twitter.

Aucun groupe terroriste n’a revendiqué l’attaque au Cachemire. La région du Jammu-et-Cachemire, revendiquée par l'Inde et le Pakistan, est traversée par un mouvement indépendantiste fort et est en proie à des troubles mortels depuis plus de deux mois. Les deux pays, qui n’ont pas de frontières officielles, ne sont séparés que par une « ligne de contrôle ».

New Delhi accuse les autorités pakistanaises d’appuyer les séparatistes armés, mais Islamabad nie toutes les accusations, déclarant que les habitants du Cachemire luttent indépendamment pour leurs droits.

Lire aussi:

Cachemire: l'Inde et le Pakistan reprennent les hostilités
Les émeutes dans le nord de l'Inde ont déjà tué 75 personnes
En Inde, la police disperse une manifestation et fait 250 blessés
En Inde, la révolte des Intouchables gronde
Tags:
terrorisme, attaque, isolement, Cachemire, Pakistan, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook