International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2016) (217)
37700
S'abonner

Damas n'a pas laissé sans réponse la récente déclaration du secrétaire général de l'Onu qui avait annoncé à la tribune de l'AG que le destin de la Syrie ne pouvait pas être lié à celui d'une seule personne.

Le ministère syrien des Affaires étrangères a catégoriquement critiqué le discours prononcé par le secrétaire général de l'Onu Ban Ki-moon lors de l'Assemblée générale et a accusé l'organisation internationale sous son mandat d'inefficacité.

« Ce qui a été indiqué dans le discours de Ban Ki-moon sur la Syrie est bien loin des normes de la Charte de l'Onu que celui qui occupe le poste de secrétaire général de l'Onu doit honorer », cite l'agence Sana le communiqué de presse ministériel.

« La République arabe syrienne confirme son dévouement au droit du peuple syrien à déterminer son avenir », précise la source.

Et d'ajouter que sous Ban Ki-moon, « l'Onu s'est détourné de son rôle qui consiste à rechercher des solutions justes lors du règlement des problèmes internationaux et n'a apporté aucun problème sous sa direction ».

Rappelons qu'intervenant depuis la tribune de l'Assemblée générale, Ban Ki-moon a déclaré que l'avenir de la Syrie ne devait pas être lié au destin d'une seule personne. Il a précisé en outre qu'il n'existait pas de solution militaire au conflit et a exhorté toutes les parties bénéficiant d'influence dans la région à contribuer à son règlement.

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2016) (217)

Lire aussi:

En Syrie, la Russie a donné une bonne leçon aux États-Unis
Les USA et leurs protégés n’ont rempli aucune de leurs obligations en Syrie
Moscou: la bavure US en Syrie «à la limite de la complicité avec Daech»
Tags:
ministère syrien des Affaires étrangères, Assemblée générale des Nations unies, ONU, Bachar el-Assad, Ban Ki-moon, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook