International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2016) (217)
12013
S'abonner

Des formations armées continuent de violer le régime de cessez-le-feu en Syrie. Au cours de ces dernières 24 heures, des groupes armés ont pilonné la province d’Alep, mais aussi Damas, Hama, Lattaquié et Quneitra.

26 cas de violation de la trêve ont été recensés dans la province d'Alep, onze à Damas, quatre à Hama et deux à Lattaquié. À Quneitra, frontalière avec Israël, les positions de l'armée syrienne ont été pilonnées par des tirs de char, informe le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie dans un bulletin.

« Dans la province d'Alep, les terroristes ont pilonné avec des lance-roquettes multiples improvisés, des mortiers et des armes de petit calibre l'agglomération d'Al-Hader et des fermes de Cheïkh-ali-Qutbani » ainsi que plusieurs quartiers de la ville, indique la source.

Dans la province de Damas, ce sont des agglomérations situées à proximité immédiate avec la capitale qui ont été visées.

Les Forces aérospatiales russes et les Forces armées syriennes n'ont pas réalisé de frappe sur les groupes armés ayant rejoint la trêve, précise le bulletin.

Rappelons qu'une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février. Elle ne concerne pas les  terroristes de l'Etat islamique (EI ou Daech), du Front Fatah al-Sham, anciennement Front al-Nosra (antenne syrienne d'Al-Qaïda) et d'autres organisations reconnues comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu et interdites en Russie et dans d'autres pays.

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2016) (217)

Lire aussi:

L'Onu suspend ses convois humanitaires en Syrie
En Syrie, la Russie a donné une bonne leçon aux États-Unis
Le Pentagone confirme l’envoi de forces spéciales US en Syrie pour combattre Daech
Syrie: malgré le cessez-le-feu, les hostilités se poursuivent
Tags:
groupes armés, offensive, trêve, cessez-le-feu, Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, armée gouvernementale syrienne, ministère russe de la Défense, Hama, Alep, Damas, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook