Ecoutez Radio Sputnik
    partisan de Snowden

    Faut-il gracier ou punir Snowden?

    © AFP 2019 Boris Roessler
    International
    URL courte
    11173

    L’affaire Snowden continue de faire couler de l’encre. Pour les journalistes du Washington Post, c’est un héros qui a mis un frein aux pratiques illégales de l’agence et qui décidément mérite de rentrer aux États-Unis. Pour le comité éditorial du même journal cependant, le lanceur d’alertes doit être puni. Pagaille quand tu nous tiens…

    Le Washington Post vient de publier deux articles appelant à gracier l’ex-agent de la NSA : « En tant que source et que patriote, Edward Snowden vaut un pardon présidentiel » et « Edward Snowden est le candidat parfait pour un pardon présidentiel ».

    Ces intitulés s’inscrivent dans la campagne Pardon Snowden lancée mardi 13 septembre par trois ONG, avec le soutien de plusieurs militants, hommes politiques et médias afin de demander au président américain Barack Obama de gracier M. Snowden et lui permettre de rentrer aux États-Unis sans craindre des décennies de prison.

    « Obama doit absolument le faire. Snowden a rendu un service important et courageux au public américain et, en fait, au monde, lorsqu’il a permis aux médias de révéler la surveillance massive que les autorités américaines exercent sur les citoyens », lit-on dans le premier article.

    Pour l’auteur du second, Edward Snowden a « risqué son emploi, sa réputation et sa liberté ayant exposé les secrets des programmes de surveillance de masse de la NSA qui foulaient les droits des Américains à la vie privée ».

    « Pour un président qui a fait valoir que nous ne devons pas sacrifier nos libertés pour la sécurité, il est temps d'agir », signale le journaliste.

    Le moment semble parfait : le président américain quittera la Maison Blanche dans un mois et des poussières, et l’asile politique obtenu par le lanceur d'alertes court jusqu’à la mi-2017.

    Quoi que puissent en penser ses journalistes, le Washington Post a bel et bien largué celui qui lui a valu le Pulitzer en 2013. Qui pourra prédire le sort qui sera réservé à Snowden après l’expiration de son permis de séjour en Russie, en 2017…

    Lire aussi:

    George Soros signe une pétition en faveur de Snowden
    Attention espions ! Snowden et Assange sur les affiches d'avertissement du Pentagone
    Snowden dévoile des détails sur sa vie en Russie
    Snowden estime qu'Obama peut lui pardonner pour des questions "éthiques"
    Tags:
    grâce, quotidien, Washington Post, Edward Snowden, Barack Obama, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik