Ecoutez Radio Sputnik
    Convoi frappé en Syrie

    Convoi humanitaire onusien bombardé: Lavrov explique

    © AFP 2019 Omar Haj Kadour
    International
    URL courte
    Attaque du convoi humanitaire de l’Onu près d’Alep (19)
    581534

    Les accusations contre Damas pour l’attaque du convoi humanitaire de l’Onu près d’Alep ne tiennent pas debout, selon Sergueï Lavrov. Explications.

    Les accusations contre Damas ou Moscou d’avoir bombardé le convoi humanitaire, déjà qualifiées de gratuites par le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov, ont été cette fois démenties par le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

    « Nos militaires ont déjà fait les déclarations appropriées en disant que notre aviation n’opérait pas là-bas. L’aviation syrienne ne le pouvait pas non plus, parce que l’attaque du convoi est survenue dans la nuit, les avions syriens ne volent pas de nuit, ils sont privés de cette possibilité, et l’attaque a eu lieu au moment où le fret humanitaire était déjà déchargé à Alep est », a-t-il déclaré sur la chaîne de télévision Russie-1.

    Dans la nuit de lundi à mardi, un convoi humanitaire du Croissant-Rouge syrien et de l’Onu a été bombardé à Ourm al Koubra, à nord-ouest de la ville d’Alep. Le passage du convoi dans les quartiers est d’Alep a été concerté avec Damas et l’opposition armée. La Fédération internationale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge a fait état de la mort d’un responsable et d’au moins 20 civils.

    Les États-Unis pointent du doigt les troupes gouvernementales syriennes ou la Russie. Mais Washington estime que « de toute façon » c’est Moscou qui est responsable.

    Les militaires russes qui ont étudié les images de l’incident n’ont pas pu retracer le moment de l’impact. Sur la vidéo, on ne voit que l’incendie qui a coïncidé dans le temps avec le début de l’offensive des djihadistes du Front al-Nosra sur Alep.

    Moscou a déclaré à maintes reprises que les données de reconnaissance étaient toujours minutieusement vérifiées lors du choix des cibles à frapper en Syrie. Aucune des accusations précédentes selon lesquelles les avions des forces aérospatiales russes auraient bombardé des ouvrages civiles n’a trouvé de confirmation.

    Dossier:
    Attaque du convoi humanitaire de l’Onu près d’Alep (19)

    Lire aussi:

    Aucune frappe russe ou syrienne contre un convoi humanitaire de l’Onu près d’Alep
    Convoi humanitaire onusien bombardé à Alep: plusieurs victimes
    Un convoi russe brave le danger pour soutenir les habitants d’Alep
    Tags:
    convois humanitaires, bombardements, Croissant-Rouge, ONU, Sergueï Lavrov, Alep, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik