International
URL courte
671321
S'abonner

Le président turc Recep Tayyip Erdogan estime que cinq États ne suffisent pas pour prendre les décisions concernant la sécurité du monde entier. Mais un sixième membre, cela changerait tout… À condition que ce soit la Trurquie, bien entendu !

Le président turc a déclaré qu’il était nécessaire de réformer l’Organisation des nations unies et d’augmenter le nombre de membres permanents de son Conseil de sécurité.

« Il est grand temps de réformer l’Onu. En tout premier lieu, il faut modifier le système de prise de décision en matière de sécurité. Cinq membres permanents du Conseil de sécurité ne doivent pas prendre seuls de telles décisions », a dit M. Erdogan lors de l’Assemblée générale de l’Onu à New York.

À l’heure actuelle, le Conseil de sécurité de l’Onu se compose de 15 membres dont 5 membres permanents (Russie, États-Unis, Chine, France et Royaume-Uni) et 10 membres non permanents élus par l’Assemblée générale pour un mandat de deux ans. Au Conseil de sécurité, le droit de veto n’est accordé qu’à ses cinq membres permanents.

Lire aussi:

Erdogan veut un Conseil de sécurité à 20 et sans membres permanents
Le Canada briguera un siège au Conseil de sécurité de l'Onu
La Russie favorable à la reforme du Conseil de sécurité de l'Onu
Tags:
membres permanents, élargissement, Conseil de sécurité de l'Onu, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook