International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2016) (217)
12154
S'abonner

Après une brève pause causée par l’attaque du 19 septembre, les Nations unies ont relancé la préparation des convois humanitaires en Syrie.

L'Onu est prête à livrer de l'aide humanitaire dans les régions syriennes assiégées et difficilement accessibles, a annoncé le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

« Le déplacement des convois conjoints vers une série de zones assiégées ou difficilement accessibles a été suspendue suite à l'attaque contre un convoi perpétrée lundi à Urum al-Kubra. La préparation a repris et nous sommes prêts à livrer de l'aide dès que possible », a indiqué le porte-parole de l'organisation, Jens Lerke.

Selon ce dernier, les missions humanitaires de l'Onu sur le territoire syrien n'ont pas cessé. Du fret humanitaire a notamment été largué sur Der ez-Zor.

« L'Onu exhorte à nouveau à la mise en place d'un accès sécurisé, libre et stable à tous les Syriens qui ont besoin d'aide, où qu'ils se trouvent », a poursuivi M. Lerke.

Dans la nuit de lundi à mardi, un convoi conjoint du Croissant rouge arabe syrien et de l'Onu a été pilonné à Urum al-Kubra, au nord-ouest de la ville syrienne d'Alep. Composé de 31 camions, le convoi transportait de l'aide destinée à 78 000 personnes.

Selon les données du Comité international de la Croix-Rouge, 18 camions ont été détruits.

Le convoi était marqué aux logos du Croissant rouge arabe syrien et de l'Onu et son passage avait été approuvé aussi bien par Damas que par l'opposition syrienne. 

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2016) (217)

Lire aussi:

L'Onu suspend ses convois humanitaires en Syrie
Convoi frappé en Syrie: même l’Australie conseille aux USA de ne pas accuser trop vite
Un drone de la coalition dirigée par les USA détecté au-dessus du convoi bombardé à Alep
Convoi humanitaire onusien bombardé: Lavrov explique
Tags:
convois humanitaires, aide humanitaire, Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), ONU, Deir ez-Zor, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook