Ecoutez Radio Sputnik
    Le MI6, Londres

    Les services britanniques embauchent, dans quel but?

    © AFP 2017 Bertrand Langlois
    International
    URL courte
    1313

    Il paraît que dans la lutte contre le terrorisme, les services secrets britanniques misent moins sur la qualité, et davantage sur la quantité. D’ici fin 2020, plus de 1 000 nouveaux employés vont augmenter leurs rangs.

    Le Secret Intelligence Service (SIS), service de renseignements extérieurs du Royaume-Uni, envisage d'augmenter considérablement ses effectifs d'ici fin 2020 pour lutter contre le terrorisme international, y compris sur la Toile.

    Le renforcement des effectifs, relate le journal The Times, sera réalisé dans le cadre du projet adopté l'année dernière par le gouvernement britannique, visant à passer de 2 500 à 3 500 employés au sein des services de renseignements extérieurs, dont notamment le MI5, le MI6 et le Government Communications Headquarters (GCHQ).

    Selon le quotidien, ces mesures sont indispensables pour aider lesdits services à s'acquitter du grand volume de données numériques géré par le SIS afin de repérer à l'avance les intermédiaires des terroristes organisés et de prévenir d'éventuelles attaques. Les nouveaux employés devront s'occuper principalement des « empreintes digitales » que laisse chaque utilisateur d'Internet, de téléphone et d'ordinateurs portables.

    À en croire le chef du SIS, Alexander William Younger, la réalité virtuelle « constitue une menace puisque la partie opposée pourrait s'en servir afin de suivre de près leurs actions, ce qui implique forcément un changement capital dans leur travail ».

    Rappelons que le gouvernement britannique s'est engagé à allouer d'ici fin 2020 deux milliards de livres sterling aux départements antiterroristes des services secrets, y compris à l'Unité spéciale d'intervention de la gendarmerie nationale (USIGN), dans le but de contrer la menace terroriste, y compris sur Internet.

    Lire aussi:

    GB: les familles des agents du MI6 apprennent à lutter contre les "espions russes"
    JO de Sotchi: reprise de la coopération entre le FSB et le MI6
    Vous parlez russe? Le renseignement britannique a besoin de vous!
    Tags:
    services secrets, terrorisme, MI6, GCHQ (Government communications headquarters), MI5, Royaume-Uni
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik