Ecoutez Radio Sputnik
    Su-34

    Pourquoi les USA demandent-ils la suspension des vols russes en Syrie?

    © Sputnik. Nathalia Kupreychenko
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)
    518810

    Suite à l’attaque perpétrée contre un convoi humanitaire le 19 septembre, John Kerry a exhorté la Russie à suspendre ses vols militaires au nord de la Syrie. Or, selon le président iranien, cette démarche pourrait bénéficier aux groupes terroristes qui sévissent dans la région.

    Toute suspension des vols d'avions russes et syriens au nord de la Syrie fera le jeu des groupes terroristes tels que Daech et le Front al-Nosra, estime le président iranien Hassan Rohani.

    « Il est indispensable de les (les terroristes, ndlr) tenir sous pression. Dans le cas où ces avions resteraient sur leurs bases militaires, les extrémistes pourraient tirer profit de la situation », a confié le président aux journalistes de la chaîne NBC News.

    Concernant le conflit qui fait rage en Syrie, M. Rohani a souligné qu'il n'existait « aucune solution militaire » à la crise actuelle et qu'il était par conséquent nécessaire d'y remédier par des moyens politiques. C'est le peuple syrien, poursuit le président, qui doit décider de son avenir par le biais d'élections légitimes.

    Le secrétaire d'État des États-Unis, rappelle la chaîne, a appelé la Russie et la Syrie à suspendre les vols au nord de la Syrie suite à un incident survenu dans la nuit de lundi à mardi.

    Le 19 septembre, un convoi conjoint du Croissant rouge arabe syrien et de l'Onu a été pilonné à Urum al-Kubra, au nord-ouest de la ville syrienne d'Alep. Composé de 31 camions, le convoi transportait de l'aide destinée à 78 000 personnes.

    Selon les données du Comité international de la Croix-Rouge, 18 camions ont été détruits. Le convoi était marqué aux logos du Croissant rouge arabe syrien et de l'Onu et son passage avait été approuvé aussi bien par Damas que par l'opposition syrienne.

    Dossier:
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)

    Lire aussi:

    La Russie dévoile une partie de l’accord russo-américain sur la Syrie
    En Syrie, une «bavure» qui suscite de sérieux doutes sur l’attitude US
    Un avion espion US s’approche de l’aérodrome russe en Syrie
    Tags:
    suspension, vols, terrorisme, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik