Ecoutez Radio Sputnik
    Les présidents turc et ukrainien, Recep Tayyip Erdogan et Piotr Porochenko

    Expert : la rencontre Erdogan-Porochenko à New York n’est que protocolaire

    © AFP 2017 Adem Altan
    International
    URL courte
    44225

    Un économiste turc commente pour Sputnik les « retombées » éventuelles pour la Russie de l’entretien bilatéral entre les présidents turc et ukrainien en marge d’une session de l’Assemblée générale de l’Onu à New York.

    Les présidents turc et ukrainien, Recep Tayyip Erdogan et Piotr Porochenko, ont eu un entretien bilatéral en marge d'une session de l'Assemblée générale des Nations unies à New York qui a porté, selon Kiev, sur la coopération énergétique, entretien commenté par l'expert turc Aydın Sezer pour Sputnik.

    « Je tiens à souligner qu'à la lumière de la normalisation en cours des relations entre Moscou et Ankara et de leur coopération sur le volet syrien, il est inconcevable que, dans ces relations avec l'Ukraine, y compris sur la Crimée, la Turquie entreprenne une démarche quelconque qui puisse affecter ses relations avec la Russie », a déclaré M. Sezer, directeur de TÜRAM, centre turco-russe d'études stratégiques.

    Kiev annonce que, lors de ce sommet informel, il s'agissait notamment de tenir une réunion du groupe de travail turco-ukrainien sur l'énergie.

    « Il s'agit, de toute évidence, de la poursuite des contacts entamés entre les dirigeants turc et ukrainien auparavant, soit en temps de crise dans les relations entre Moscou et Ankara (…) Ce n'était en fait qu'une rencontre protocolaire », a estimé l'interlocuteur de l'agence.

    L'expert suppose qu'une coopération énergétique, notamment la participation d'hommes d'affaires et d'investisseurs turcs à la réalisation de certains projets en Ukraine, serait effectivement possible.

    « Mais pour ce qui est du nucléaire civil et du gaz naturel, la coopération avec la Russie a pour la Turquie une signification prioritaire, voire décisive, qui déterminera en perspective la mise en œuvre des projets, tels que la construction de la centrale nucléaire d'Akkuyu et du gazoduc Turkish Stream qui a d'ailleurs été conçu pour des livraisons de gaz russe vers l'Europe en contournant l'Ukraine », a rappelé l'expert.

    Il a signalé la détermination d'Ankara et son intérêt à réaliser le projet de Turkish Stream.

    « La signature d'un accord intergouvernemental sur ce projet est prévue pour le mois d'octobre. En outre, Istanbul attend d'accueillir en octobre une réunion de la commission intergouvernementale mixte Russie-Turquie sur la coopération économique et commerciale qui vient de reprendre ses travaux », a indiqué l'interlocuteur de Sputnik.

    Lire aussi:

    Poutine et Erdogan se rencontreront lors du sommet du G20 en Chine
    Erdogan financera 50% du gazoduc Turkish Stream
    Erdogan conte-t-il fleurette à Porochenko?
    Tags:
    relations, gaz, coopération, gazoduc, centrale nucléaire d'Akkuyu, Turkish Stream, ONU, Sputnik, Aydın Sezer, Piotr Porochenko, Recep Tayyip Erdogan, New York, Kiev, Ukraine, Ankara, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik