Ecoutez Radio Sputnik
    Les PME françaises regardent toujours vers la Russie

    Les PME françaises regardent toujours vers la Russie

    © Sputnik . Alexander Vilf
    International
    URL courte
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)
    18432
    S'abonner

    Tel est le slogan du premier forum business franco-russe, organisé par la Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises (CGPME), qui aura lieu à Moscou fin septembre.

    Les PME françaises aspirent à faire des affaires en Russie, malgré que cela nécessite certains efforts supplémentaires, ont annoncé les médias français. La région Auvergne-Rhône-Alpes, à elle seule, a envoyé une délégation de 30 entrepreneurs.

    « Il faut être persévérant. Il faut arriver à les (les Russes, ndlr) convaincre de la qualité des produits. Il faut savoir que démarcher la Russie sera coûteux en voyages, en temps et en certifications. Les Russes se penchent vers la Chine, mais optent pour l'Europe », a confié Daniel Strazzeri, chef d'un producteur lyonnais de grues industrielles, qui développe son business en Russie depuis 20 ans, cité par le quotidien la Tribune.

    Malgré les sanctions antirusses, un quart du chiffre d'affaires de l'entreprise de M. Strazzeri, ayant un bureau à Moscou, est réalisé en Russie.

    Selon Laurent Wauquiez, président du parti Les Républicains et président du conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes, l'objectif des industriels français consiste à intensifier la coopération avec le marché russe en tant que région majeure pour le développement conjoint, sans attendre la levée de l'embargo commercial sur fond de conflit armée en Ukraine.

    De plus, en juillet dernier, le Sénat a soutenu la décision de l'Assemblée nationale sur la levée des sanctions antirusses.

    Les entrepreneurs français sont également attirés par l'intérêt des milieux d'affaires russes dans plusieurs secteurs de l'économie nationale et locale, des projets de santé jusqu'à la production et la vente de piscines ainsi que l'équipement agroalimentaire.

    Dossier:
    Sanctions de l'Occident contre la Russie (350)

    Lire aussi:

    Une cinquième région italienne s'oppose aux sanctions antirusses
    En Allemagne, les sanctions antirusses provoquent un schisme au SPD
    Le parlement belge se penchera sur la levée des sanctions antirusses
    Tags:
    PME, entrepreneur, agroalimentaire, business, chiffre d'affaires, La Tribune, Sénat français, Assemblée nationale française, Laurent Wauquiez, Rhônes-Alpes, Auvergne, Chine, France, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik