Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    Président ukrainien: Trump changera de position sur la Crimée

    © Sputnik . Sergey Malgavko
    International
    URL courte
    53657
    S'abonner

    Le président ukrainien, arrivé au pouvoir suite à un putsch armé, prononce le terme «responsabilité» en parlant du candidat républicain à la présidentielle américaine. Mais a-t-il lui-même toujours été responsable?

    Les propos du candidat américain à la présidentielle Donald Trump sur l’éventuelle reconnaissance des résultats du référendum de Crimée en 2014 et de sa réunification avec la Russie ne sont que des promesses électorales qui seront oubliées s’il est élu. Telle est l’opinion du président ukrainien Piotr Porochenko exposée dans une interview accordée à la chaîne CNN.

    « Vous (Américains, ndlr) élisez un président qui sera un leader mondial. Et ce leader est vital non seulement pour les Etats-Unis mais pour le maintien de la paix, de la démocratie et des valeurs dans la situation extrêmement complexe du monde actuel. Veuillez me permettre de supposer que ces propos font partie de la rhétorique préélectorale », a déclaré M.Porochenko.

    Il a également exprimé l’espoir que Trump, en cas d’élection, changera de position sur la réunification de la Russie et de la Crimée.

    « Je pense qu’après les élections aux Etats-Unis, quel qu’en soit le vainqueur, ce dernier sera un leader responsable du peuple américain », a-t-il martelé. Le terme de responsabilité devant apparemment signifier « traditionnellement antirusse » dans l’esprit M.Porochenko…

    Fin juillet, le milliardaire avait déclaré que le peuple de Crimée avait fait son choix en faveur de la réunification et que les Etats-Unis devaient en tenir compte. A la question de savoir s’il était prêt à reconnaître la Crimée en tant que partie intégrante de la Fédération de Russie, il a répondu qu’il examinerait cette possibilité.

    La Crimée est redevenue russe à l'issue d'un référendum tenu en mars 2014 dans le sillage de la crise politique déclenchée en Ukraine par le renversement du président Viktor Ianoukovitch. Lors du scrutin, dont les résultats ne sont pas reconnus par la communauté internationale, plus de 96% des votants se sont prononcés en faveur de l'intégration à la Russie.

    Lire aussi:

    Présidentielle US: celui qui ne s’est jamais trompé prédit la victoire de Trump
    La recette de la victoire de Trump
    Ces politiciens européens qui soutiennent Donald Trump en cachette
    Quand le Dalaï-lama parodie Donald Trump
    Clinton est-elle «pire» pour les USA que Trump?
    Tags:
    promesses électorales, reconnaissance, réunification, Donald Trump, Crimée, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik