International
URL courte
9211
S'abonner

Carter Page, qui fait l’objet d’une enquête pour liens avec la Russie, ne participe pas à la campagne électorale de Donald Trump bien qu’il ait été présenté comme le conseiller de ce dernier.

La recette de la victoire de Trump
© REUTERS / Carlo Allegri
La directrice de campagne électorale de Donald Trump, Kellyanne Conway, a nié les informations selon lesquelles Carter Page, financier soupçonné par les services de renseignement américains d’avoir mené des négociations avec la Russie, soit impliqué dans la campagne du candidat républicain.

« Il ne fait pas partie de notre campagne. Je ne lui ai jamais parlé, il n’est pas autorisé à assister à nos briefings sur la sécurité nationale et la politique étrangère depuis que je travaille comme directrice de campagne », a déclaré Kellyanne Conway dans une interview accordée à la chaîne CNN.

Selon Mme Conway, si Carter Page a participé à des négociations sur la levée des sanctions américaines avec des responsables russes, il l’a fait sans l’aval de l’état-major de Donald Trump. « Il n’est pas autorisé à faire ça », a-t-elle ajouté.

En mars dernier, Donald Trump a présenté Carter Page comme son conseiller en politique étrangère.

Auparavant, le site Yahoo News a annoncé que les services de renseignement des États-Unis examinaient les rapports éventuels entre certains responsables russes et M. Page. Les autorités américaines estiment qu’il « mènera des négociations concernant la levée des sanctions antirusses si Donald Trump est élu président ».

Par le passé, Carter Page a travaillé au département russe de la banque Merrill Lynch.

Lire aussi:

Ces politiciens européens qui soutiennent Donald Trump en cachette
Présidentielle US: celui qui ne s’est jamais trompé prédit la victoire de Trump
Quand le Dalaï-lama parodie Donald Trump
Tags:
campagne électorale, élection présidentielle, Kellyanne Conway, Carter Page, Donald Trump, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook