International
URL courte
5216
S'abonner

La Deutsche Welle reproche à Ankara de fouler aux pieds les principes de primauté de la loi et de démocratie.

La chaîne allemande Deutsche Welle (DW) a annoncé lundi sur son site avoir intenté des poursuites judiciaires suite à la saisie par les autorités turques d’une interview télévisée du ministre de la Jeunesse et des Sports Akif Cagatay Kilic.

L’entretien entre le présentateur du programme Zone de conflit Michel Friedmann et M.Kilic a été filmé le 5 septembre. Le ministre a notamment évoqué la tentative de coup d’Etat, les purges qui ont suivi, la liberté de parole en Turquie, ainsi que la condition des femmes turques. Le présentateur lui a également demandé de s’exprimer sur certains propos du président Recep Tayyip Erdogan.

La diffusion de l’interview a été interdite. Le 6 septembre, la vidéo a été saisie. Le secrétaire de presse du ministre a annoncé que l’interview ne pouvait pas être rendue publique.

« Cette démarche est aux antipodes des principes de primauté de la loi et de démocratie. Nous appelons la partie turque à nous restituer la vidéo sans délai», a déclaré le directeur général de DW, Peter Limbourg.

Lire aussi:

Purges en Turquie: plus de 100 médias fermés
La Turquie interdit aux journalistes de se rendre à la frontière syrienne
Turquie: vaste coup de filet contre les proches de Gulen
Premières images depuis les lieux de l'attaque près des ex-locaux de Charlie Hebdo
Tags:
action en justice, interview, saisie, Deutsche Welle, Akif Cagatay Kilic, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook