Ecoutez Radio Sputnik
    Pollution record à Pékin

    Neuf personnes sur dix respirent un air trop pollué

    © REUTERS / Jason Lee
    International
    URL courte
    1010
    S'abonner

    Si vous pensez que l’air de votre ville est frais et pur, méfiez-vous! L’Organisation mondiale de la santé (OMS) tire à nouveau la sonnette d’alarme: plus de 92% des habitants de la planète vivent dans des lieux où les concentrations en particules fines dépassent les limites fixées.

    Le nouveau rapport de l’OMS s’appuie sur des données recueillies de 3 000 villes et villages à travers le monde. Il conclut que 92% de la population (soit 9 personnes sur 10) vit dans des endroits où les niveaux de qualité de l’air ne correspondent pas aux niveaux fixés par l’OMS pour les particules fines dont le diamètre est inférieur à 2,5 microns (PM2.5).

    Les PM2.5 comprennent des polluants comme le sulfate, les nitrates et le carbone noir, qui pénètrent profondément dans les poumons et dans le système cardiovasculaire, ce qui représente un risque grave pour la santé humaine.

    « La pollution atmosphérique continue à occasionner de graves dégâts sur la santé des populations les plus vulnérables : les femmes, les enfants et les personnes âgées (…) Pour que les gens soient en bonne santé, ils doivent respirer un air pur de leur premier à leur dernier souffle », a déclaré la directrice générale adjointe chez l’OMS, Flavia Bustreo.

    La situation est alarmante, estime le médecin Maria Neira, directrice du département Santé publique à l'OMS, qui estime qu'une « une action rapide pour faire face à la pollution atmosphérique est nécessaire d'urgence ».

    « Il existe des solutions, notamment des systèmes de transports plus viables, la gestion des déchets solides, l'utilisation de poêles et de combustibles propres pour les ménages ainsi que les énergies renouvelables et la réduction des émissions industrielles », estime-t-elle en effet.

    Selon les données de l’OMS, trois millions de décès par an sont liés à l’exposition à la pollution de l’air extérieur. En 2012, 6,5 millions de morts (soit 11,6 % des décès dans le monde) étaient associés à la pollution de l’air extérieur et intérieur. Les pays à revenu faible et moyen sont soumis les plus touchés par la pollution de l'air, avec 90% des décès enregistrés dans ces pays.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    La pollution de l’air tuera plus de 200 millions de personnes d'ici 2060
    48.000 décès par an liés à la pollution de l’air en France
    Après la catastrophe: Fukushima prend des allures d’attraction touristique
    Tags:
    pollution, air, OMS, Terre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik