Ecoutez Radio Sputnik
    Le drapeau de l'Etat islamique

    Enregistrement des pourparlers Daech/USA, un motif pour demander une indemnisation

    © REUTERS / Ali Hashisho
    International
    URL courte
    32781
    S'abonner

    Damas a un enregistrement audio de la conversation entre des terroristes de Daech et des militaires américains avant la frappe aérienne qui a fait plus de 80 victimes parmi les militaires. Le député syrien Muhammad Kheir Al-Akkam fait remarquer à Sputnik que la Syrie doit utiliser cet enregistrement pour faire payer une indemnisation aux USA.

    La présidente de l'Assemblée du peuple syrien (parlement) Hadiya Abbas a annoncé que le renseignement du pays avait un enregistrement entre les terroristes de Daech et un commandant américain qui a dirigé les frappes de la coalition internationale contre les troupes gouvernementales syriennes à Deir ez-Zor.

    Dans un entretien accordé à Sputnik, le parlementaire syrien Muhammad Kheir Al-Akkam indique que cet enregistrement prouve que les déclarations du ministère syrien des Affaires étrangères sur le fait que cette attaque a été planifiée à l'avance et les déclarations de la partie russe au sujet d'une coordination possible entre Washington et Daech sont fondées.

    « Nous utilisons notre droit de révéler la vérité. Et la vérité est que les Etats-Unis mentent et "brouillent les cartes" en aidant directement et indirectement les terroristes. Puisque les sénateurs américains ont annoncé les sources de revenu provenant des Etats-Unis pour plusieurs groupes terroristes en Syrie », a lancé M.Al-Akkam.

    Selon lui, le fait que Washington ait présenté des excuses n'est qu'une tentative de cacher les faits et la vérité.

    « Même avant la déclaration (de Mme Abbas, ndlr), plusieurs experts militaires indiquaient qu'il était impossible d'effectuer un raid aérien avec cinq avions et de commettre cinq frappes consécutives par erreur. Mais le point essentiel ici est que le raid a été planifié avec Daech. Est-ce par hasard que nous avons vu Daech lancer son attaque immédiatement après le raid aérien? Est-ce une coïncidence? », a-t-il demandé.

    Selon lui, Damas doit utiliser cet enregistrement pour forcer les Etats-Unis à payer une indemnisation pour ce qui est arrivé lors du raid aérien.

    Le 17 septembre, une semaine après la conclusion de l'accord Lavrov-Kerry sur la Syrie, plusieurs chasseurs de la coalition internationale anti-Daech ont frappé des positions de l'armée gouvernementale près de Deir ez-Zor, faisant au moins 83 victimes. Or, la partie américaine a vite qualifié ce raid de « bavure », précisant qu'elle ignorait que ses frappes visaient les troupes gouvernementales.

    Lire aussi:

    La Belgique appelle à «faire la lumière» sur l’incident de Deir ez-Zor
    Bombardement de Deir ez-Zor: Assad dénonce des frappes US délibérées et interminables
    Bombardement de Deir ez-Zor, bilan de la bourde: 83 morts
    Les USA ont cessé leurs frappes à Deir ez-Zor «après deux coups de fil de Moscou»
    Tags:
    indemnisation, frappe aérienne, Etat islamique, Muhammad Kheir Al-Akkam, États-Unis, Syrie, Deir ez-Zor
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik