International
URL courte
16244
S'abonner

Le propriétaire de la chaîne 112 Ukraine Andreï Podschipkov a déclaré qu’il avait demandé l’asile politique en Belgique en expliquant cette démarche par «la pression politique» dans le pays. Une preuve frappante de la situation menaçante du journalisme en Ukraine.

Selon la déclaration du propriétaire de la chaîne 112 Ukraine Andreï Podschipkov, ce dernier a demandé l'asile politique en Belgique à cause de « la pression politique » subie en Ukraine. Il a indiqué au journal Detector Media qu'il avait déposé la demande correspondante au début de l'année. Actuellement, le document est en phase préparatoire.

Le président ukrainien Piotr Porochenko lors de la cérémonie d'adieu au journaliste Pavel Cheremet
© Photo. Service de presse du président ukrainien
La chaîne 112 Ukraine avait auparavant déclaré qu'elle avait été mise sous pression de la part des autorités et avait été confrontée à des manipulations politiques concernant sa vente potentielle. Les médias ukrainiens ont diffusé l'information d'un député de la Rada suprême Alexandre Onischenko qui insistait sur le fait que le président ukrainien Piotr Porochenko aurait essayé d'acheter la chaîne via le parlementaire.

La chaîne 112 Ukraine est une chaîne d'actualités qui a été lancée en novembre 2013. Bien qu'Andreï Podschipkov soit considéré comme le propriétaire de la chaîne, plusieurs autres versions existent dans l'espace médiatique à ce sujet.

Ainsi, le journalisme en Ukraine, qui a déjà été caractérisé comme un métier dangereux, semble recevoir une nouvelle pique de la part des autorités du pays. Selon le journal américain Foreign Policy, plus de 100 attaques contre des journalistes ont été enregistrées cette année en Ukraine. Le meurtre du journaliste Pavel Cheremet le 20 juillet dernier à Kiev en est un des cas les plus bouleversants.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Nadejda Savtchenko rêve d’une Ukraine décentralisée
Pas de "plan B" pour le conflit en Ukraine
Mort du journaliste russe en Ukraine: la lettre de suicide publiée
L'Occident incapable de résoudre le conflit en Ukraine
Tags:
journalisme, asile politique, Belgique, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook