International
URL courte
18812199
S'abonner

Les sénateurs républicains John McCain et Lindsey Graham ont ironisé sur le «puissant coup de la diplomatie américaine» porté par John Kerry à la Russie.

Les sénateurs américains John McCain et Lindsey Graham se sont moqués du « coup vraiment puissant » porté par le secrétaire d'État américain John Kerry, qui a menacé la Russie d'arrêter les pourparlers sur la Syrie si Moscou ne cesse d'y effectuer des frappes aériennes, informe CNN.

Les politiciens ont sarcastiquement suggéré que le président russe Vladimir Poutine, lorsqu'il a entendu ces nouvelles, « avait annulé sa chasse à l'ours et s'était précipité au Kremlin » pour ordonner l'arrêt des bombardements.

Rappelons qu'au cours d'une conversation téléphonique le 28 septembre, M. Kerry a déclaré au ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov que Washington pouvait geler la coopération avec la Russie sur la Syrie si Moscou ne prenait pas des mesures immédiates pour mettre un terme à l'offensive dans la région d'Alep.

« Plus de conversations en tête-à-tête au bord du lac dans des hôtels cinq étoiles à Genève. Plus de conférences de presse conjointes à Moscou. Nous ne pouvons qu'imaginer que Vladimir Poutine, après avoir entendu cette nouvelle, a annulé sa chasse à l'ours et s'est précipité au Kremlin (pour arrêter l'opération en Syrie, ndlr) », ont déclaré les politiciens américains.

John McCain et Lindsey Graham sont les deux politiciens républicains du Congrès américain les plus cités, appelant au renforcement de l'opposition à « l'agression de Poutine » au Moyen-Orient.

Lire aussi:

La Russie se dit prête à lutter avec les USA contre les terroristes en Syrie
Moscou indigné par les déclarations américaines sur son rôle en Syrie
Pourquoi les Etats-Unis sont-ils toujours en Syrie?
Le rôle de la CIA dans le plan B de Washington pour la Syrie
Tags:
accord russo-américain de trêve en Syrie, crise syrienne, CNN, Lindsey Graham, John Kerry, John McCain, Vladimir Poutine, Syrie, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook