Ecoutez Radio Sputnik
    Kosovo

    L’Albanie et le Kosovo se réuniront-ils?

    © Sputnik . Natalya Grebenyuk
    International
    URL courte
    9523
    S'abonner

    Si un référendum sur la réunification de l’Albanie et du Kosovo avait lieu en réalité, la Serbie aurait-elle des mécanismes légaux pour l’arrêter? Avis d’experts.

    Le Parti démocratique du Kosovo (PDK) a déclaré que la république autoproclamée devait user de son droit constitutionnel, adopter une loi ad hoc et organiser un référendum sur la réunification avec l'Albanie. C'est là une conséquence du récent référendum tenu dans la République de Serbie et un moyen, pour le président de la république autoproclamée du Kosovo et du PDK Hashim Thaçi, d'exercer une pression supplémentaire sur la Serbie, a déclaré à Sputnik Momir Stojanovic, ancien chef de l'Agence serbe de sécurité militaire.

    L'homme soupçonne les États-Unis et certains pays de l'UE de jouer avec la paix et la stabilité dans la péninsule balkanique et de se tenir derrière les politiques kosovars.

    Si un référendum sur la réunification de l'Albanie et du Kosovo avait lieu en réalité, la Serbie n'aurait pas de mécanismes légaux pour l'arrêter, souligne M. Stojanovic.

    De son côté, le président du comité parlementaire serbe pour le Kosovo-et-Métochie, Milovan Drecun, n'est pas d'accord avec son collègue. Selon lui, la Serbie possède des mécanismes diplomatiques capables de prévenir un tel scénario. Il doute du fait que l'Albanie, en tant que membre de l'Otan, puisse accepter une modification forcée des frontières nationales et l'attachement d'une partie du territoire d'un autre État. Ce serait un risque pour l'Albanie, selon lui.

    D'ailleurs, « l'âge d'or » des tentatives de réunification est déjà révolu avec le départ de Sali Ram Berisha, ex-président puis premier ministre albanais. Le dialogue visant à normaliser les relations entre Belgrade et Pristina a fait pencher la balance vers Belgrade. Hashim Thaçi ne recevra pas de soutien international nécessaire en la matière, estime M. Drecun.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Cette église serbe doit-elle toujours servir de toilettes publiques?
    La visite du président kosovar sur une tombe serbe provoque l'ire des habitants
    La Serbie refuse net d'imposer des sanctions antirusses
    Levée des visas avec le Kosovo: un risque d'attentat accru pour l'Europe?
    Tags:
    Momir Stojanovic, Milovan Drecun, Kosovo, Albanie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik