Ecoutez Radio Sputnik
    Le gouvernement allemand, pantin des USA?

    Le gouvernement allemand, pantin des USA?

    © Flickr / Nico Reski
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)
    14412
    S'abonner

    Les États-Unis devancent la Russie en matière de propagande sur le conflit en Syrie, car le gouvernement et les médias allemands prennent les déclarations de John Kerry au pied de la lettre, sans les vérifier.

    Berlin et des chaînes de télévision comme ARD se soumettent à la propagande américaine sans tenir compte de la réalité, a déclaré Albrecht Müller, fondateur du site analytique NachDenkSeiten, publiciste, ex-politicien allemand du Parti social-démocrate et ancien gérant des affaires de deux chanceliers allemands, Willy Brandt et Helmut Schmidt, dans une interview accordée à Sputnik.

    « Si John Kerry qualifie de vandalisme les bombardements russes à l'est de la ville d'Alep, (…) sans rappeler que c'est la même chose dans tous les coins du pays et du côté de toutes les parties comme Daech (organisation terroriste interdite en Russie), les soi-disant rebelles de l'opposition, du Front al-Nosra et de l'armée syrienne, (…) ou quand il se prononce pour une zone d'exclusion aérienne, M. Steinmeier (ministre allemand des Affaires étrangères) répète ses idées et ceci, malgré la menace d'une guerre avec la Russie », déplore l'homme politique allemand.

    En outre, « la couverture de la situation en Syrie est fausse dans la plupart des médias allemands. Par exemple, la chaîne ARD avec son émission Tagesschau (La Revue du jour, en Français) est liée avec les intérêts d'outre-Atlantique. C'est là que se fabriquent les nouvelles images de l'ennemi. Pour moi, en tant qu'adhérent du Mouvement de la Paix depuis les années 50, ce fait est d'autant plus déplorable. (…) Une image de l'ennemi est notamment accordée à la Russie dans le conflit entre l'Est et l'Ouest. Et le conflit syrien sert à l'amplifier », a-t-il poursuivi.

    Ce n'est pas à cause de l'intervention russe que la situation en Syrie est déplorable, puisque cette guerre a été déclenchée il y a cinq ans par des forces à l'intérieur du pays. A l'époque, Bachar el-Assad était très peu apprécié par sa propre population et également dans d'autres pays. Et la situation s'est envenimée grâce aux efforts conjoints de l'Arabie Saoudite, des États-Unis, de la France et de la Turquie bien avant l'entrée en jeu de la Russie.

    Selon M. Müller, « le fait le plus déplorable consiste en ce que, d'après l'opinion public, l'Occident s'est ingéré dans le conflit pour lutter contre les islamistes et Daech. En vérité, c'est bien les Saoudiens, alliés directs des USA, qui soutiennent ces forces radicales ».

    De plus, l'ancien poids-lourd de la politique allemande, se référant à Jürgen Todenhöfer, un publiciste allemand renommé, a souligné le rôle de l'organisation terroriste Al-Qaïda dans le conflit syrien, laquelle sympathise en partie avec l'Arabie Saoudite, le Qatar et le Koweït, sans oublier d'entretenir des liens avec les États-Unis.

    Pour l'Occident, d'après l'interlocuteur de l'agence, peu importe avec qui coopérer, l'essentiel est d'opposer la Russie et el-Assad.

    « (…) Toutes les tentatives occidentales de changer le régime politique en Libye, en Irak ou en Afghanistan se sont soldées par des massacres et ont rendu la situation encore plus explosive qu'auparavant. Si j'étais Obama ou Merkel, j'aurais prévu les conséquences en amont », a tranché Albrecht Müller.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)

    Lire aussi:

    La Russie et les Etats-Unis arrachent un accord sur la Syrie
    On ne peut être sûr des objectifs de personne en Syrie, selon Poutine
    "Le début de la fin pour l'ère Merkel"
    Un requin arrache une partie du bras d’un plongeur qui parvient à nager jusqu’à la côte – photos
    Tags:
    conflit, guerre, NachDenkSeiten, Mouvement de la Paix, ministère allemand des Affaires étrangères, ARD (TV), Front al-Nosra, Al-Qaïda, Sputnik, Etat islamique, Jurgan Todenhofer, Albrecht Muller, Frank-Walter Steinmeier, John Kerry, Bachar el-Assad, Angela Merkel, Barack Obama, Qatar, Afghanistan, Koweït, Alep, Libye, Arabie Saoudite, Turquie, Syrie, France, Irak, Allemagne, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik