Ecoutez Radio Sputnik
    Les membres du Front al-Nosra

    Washington reconnaît ménager le Front al-Nosra en Syrie

    © AFP 2019 Fadi al-Halabi / AMC
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)
    62578

    Les États-Unis reconnaissent qu’ils s’abstiennent de frapper les positions du groupe Front al-Nosra en Syrie.

    Les États-Unis ne portent pas de frappes contre le groupe terroriste Front al-Nosra, branche syrienne d'Al-Qaïda, a annoncé vendredi le porte-parole du département d'État américain Mark Toner.

    « Non, mais je dois le vérifier. Je ne peux pas l'affirmer », a indiqué M.Toner à la question de savoir sur les États-Unis avaient frappé le Front al-Nosra ces six derniers mois.

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait antérieurement déclaré à la chaîne de télévision BBC que les États-Unis n'avaient jamais frappé les terroristes du Front al-Nosra en Syrie. Selon le ministre, Moscou a de plus en plus de raisons de croire que Washington épargne ce groupe pour l'utiliser dans un plan B prévoyant le renversement du régime syrien.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Dossier:
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)

    Lire aussi:

    Syrie: le refus des USA de coopérer avec la Russie serait un cadeau aux terroristes
    Le rôle de la CIA dans le plan B de Washington pour la Syrie
    Moscou hostile à tout "plan B" américain en Syrie
    Syrie: des détails du "plan B" des USA dévoilés
    Tags:
    lutte antiterroriste, frappe aérienne, Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), Front al-Nosra, Al-Qaïda, Mark Toner, Syrie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik