Ecoutez Radio Sputnik
    Washington

    Washington hésite à «claquer la porte» au nez de Moscou

    © AFP 2019 Adalberto Roque
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)
    43273
    S'abonner

    Les États-Unis ne se pressent pas pour arrêter leur coopération avec la Russie sur le dossier syrien, mais envisagent déjà d’adopter des sanctions contre Moscou.

    Washington n'est pas encore prêt à « claquer la porte » au nez de Moscou, mais il étudie déjà des sanctions à adopter en cas d'absence de consensus sur la Syrie, a déclaré vendredi le porte-parole du département d'État américain Marc Toner.

    « Il y a d'autres possibilités dont nous avons parlées. Certaines d'entre elles ne sont pas très bonnes. Avant de claquer la porte, nous devons nous assurer que nous comprenons quels sont les enjeux et que la Russie le comprend aussi », a indiqué M.Toner.

    Le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a antérieurement déclaré, lors d'un entretien téléphonique avec le secrétaire d'État américain John Kerry, que Moscou était ouvert au dialogue avec Washington sur toutes les questions du processus de paix syrien.

    L'entretien entre MM. Lavrov et Kerry a porté sur l'évolution de la crise syrienne.

    « Le secrétaire d'État a appelé à mettre un terme à l'opération antiterroriste à Alep pour relancer le régime de cessez-le-feu. M. Lavrov a rappelé que les terroristes dirigés par le Front al-Nosra avaient déjà violé à maintes reprises la trêve proclamée le 12 septembre dernier conformément aux ententes russo-américaines. Ces terroristes entravent l'acheminement d'aide humanitaire en Syrie en menaçant d'attaquer les convois de l'Onu », a annoncé le service de presse du ministère russe des Affaires étrangères.

    Selon M. Toner, les États-Unis pourraient adopter des sanctions contre la Russie en cas d'absence d'entente sur les moyens de régler la crise en Syrie.

    « Je ne veux pas dire ce que nous pouvons faire, mais il y a plusieurs variantes et nous les étudions toutes, y compris celle des sanctions », a conclu le porte-parole.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

    Dossier:
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)

    Lire aussi:

    Les USA reconnaissent «promouvoir leurs intérêts» par les sanctions antirusses
    La Russie menacée par de nouvelles sanctions US
    Sanctions US sur la Syrie: des Russes visés, Washington s’explique
    Tags:
    entretien, dialogue, sanctions, Département d'Etat des Etats-Unis, ministère russe des Affaires étrangères, Mark Toner, John Kerry, Sergueï Lavrov, Syrie, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik