International
URL courte
Situation en Syrie (automne 2016) (217)
24803
S'abonner

Washington et ses alliés ne sont parvenus qu’à nuire au processus d’établissement de la paix, toujours dans l’incapacité d’atteindre leurs propres objectifs sur fond d’intervention militaire russe.

Dès le début, le conflit syrien est le produit de l'ingérence étrangère dans les affaires intérieures de la Syrie, sans y mêler le rôle de Moscou dans le conflit syrien, a déclaré l'homme politique allemand Willy Wimmer, ex-vice-président de l'OSCE, ancien secrétaire d'État allemand à la Défense et membre de l'Union chrétienne-démocrate d'Allemagne (CDU) dans une interview accordée à Sputnik.

« Aujourd'hui, cette guerre, qui a déjà duré cinq ans, a mené à une catastrophe tragique alors que le conflit entre Israël et la Syrie au sujet des hauteurs du Golan était presque réglé. Ratifier l'accord était ce qu'il fallait faire afin d'établir la paix au Proche-Orient. Même malgré l'opposition de certaines parties peu favorable à l'établissement de la paix dans la région, le traité aurait dû être signé », a déploré l'interlocuteur de l'agence.

M. Wimmer accuse notamment la Grande-Bretagne, la France et les États-Unis de provoquer une guerre d'envergure mondiale dans les conditions d'un conflit civil local.

Selon lui, le but principal à l'heure actuelle est d'éviter la dispersion de l'enfer syrien vers d'autres pays, ce qui signifierait le début d'une grande guerre.

Le rôle primordial de l'Allemagne consiste à faire de son mieux afin d'élaborer une approche pacifique, ce qui interdit une éventuelle intervention en Syrie d'armes, de moyens financiers et de forces armées allemandes.

Pour sa part, un an après son intervention militaire sur le territoire syrien, la Russie s'avère la seule puissance majeure capable d'affronter les forces terroristes dans la région et de mettre fin à la guerre, d'après l'opinion du vétéran de la politique mondiale. Les opérations syriennes de Moscou ne doivent pas être jugées de la même manière que celles des États-Unis et de l'Europe occidentale, l'intervention de ces derniers violant le droit international sans résolution de l'Onu.

Selon M. Wimmer, seule la Russie peut mettre fin à la guerre en Syrie en conformité avec le droit international. Les États-Unis représentent une force destructrice sur l'échiquier mondial, qui provoque des conflits armés un peu partout dans le monde jusqu'à la destruction de civilisations entières.

Willy Wimmer accuse également Washington d'avoir catalysé le flux migratoire vers l'Europe. Par ailleurs, le soutien russe au président officiel syrien Bashar el-Assad n'aurait jamais entraîné une situation pareille.

En outre, faute d'absence d'hommes politiques de valeur en Allemagne aujourd'hui, à l'instar de Helmut Kohl et de Gerhard Schröder, et en raison de la tradition d'éviter la participation dans les conflits armés à l'étranger, la politique extérieure allemande est placée sous le joug américain, en vue d'un prochain transport de troupes allemandes vers l'Irak.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
Situation en Syrie (automne 2016) (217)

Lire aussi:

«La paix en Syrie n'est possible que par la négociation entre les grandes puissances»
«C’est une honte»: les bases militaires allemandes au service des USA
Drones US lancés d'une base allemande: "une violation du droit international"
Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Tags:
crise syrienne, Union chrétienne-démocrate (CDU) d'Allemagne, ONU, OSCE, Sputnik, Willy Wimmer, Washington, Proche-Orient, Royaume-Uni, Moscou, Hauteurs du Golan, Israël, Syrie, France, Allemagne, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik