International
URL courte
32347
S'abonner

Bien que la Turquie soit le principal allié des États-Unis au Proche-Orient, on observe une certaine détérioration des relations entre Washington et Ankara suite au coup d’État avorté en Turquie. Par ailleurs, ces deux pays ne sont pas toujours sur la même longueur d’ondes au sujet du dossier syrien.

Intervenant samedi à Ankara lors de l'ouverture de la session d'automne du parlement, le président turc Recep Tayyip Erdogan a critiqué Washington pour la duplicité de sa politique en Syrie, annoncent les médias locaux.

« Nous voyons les États-Unis pratiquer une double politique en Syrie. Une partie de l'administration américaine agit de concert avec les terroristes, alors que l'autre pratique une politique qui tient compte de nos préoccupations (au sujet de la collaboration avec les forces d'autodéfense des Kurdes syriens, ndlr). Quoi qu'il en soit, je veux croire que Washington ne tardera pas à normaliser nos relations », a déclaré l'homme fort du Bosphore.

Par ailleurs, le « sultan » Erdogan a fustigé le Congrès américain pour l'adoption d'une loi autorisant les familles des victimes des attentats du 11 septembre 2001 à poursuivre en justice l'Arabie saoudite.

« C'est une mauvaise décision qui diverge avec le principe de la responsabilité personnelle pour le crime perpétré. Nous nous attendons à ce que cette décision parfaitement erronée soit annulée le plus vite possible », a martelé le chef de l'État turc.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

 

 

Lire aussi:

Obama prêt à aider Erdogan à enquêter sur le coup d'Etat
Erdogan demande à Obama d'extrader Fethullah Gülen en Turquie
Erdogan et Obama ne se parlent plus
Pandémie, en continu: le PIB devrait s'effondrer de près de 10% au 2e trimestre en Allemagne
Tags:
alliés, relations, politique, président, tentative de coup d'Etat, attentats du 11 septembre 2001, Congrès des États-Unis, Recep Tayyip Erdogan, Arabie Saoudite, Syrie, Washington, États-Unis, Ankara, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook