International
URL courte
Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (79)
9561
S'abonner

Les démarches adoptées par la chancelière allemande encouragent l’activité des passeurs des migrants ainsi que les flux migratoires, estime le chef de la diplomatie autrichienne Sebastian Kurz.

Les nouveaux projets d'Angela Merkel en matière de politique migratoire se sont retrouvés sous le feu des critiques provenant d'Autriche, relate Die Welt am Sonntag. Commentant la récente initiative de la chancelière allemande qui consiste à accueillir « plusieurs centaines de migrants par mois », le ministre autrichien des Affaires étrangères Sebastian Kurz n'a pas mâché ses mots dans une interview au journal allemand: « Cette politique est erronée ».

Selon M. Kurz, le projet allemand destiné à réduire la pression migratoire sur l'Italie et la Grèce aura un effet radicalement opposé et débouchera sur l'afflux des migrants vers ces pays. En outre, affirme —t-il, les actions de ce type risquent d'encourager l'activité des passeurs des migrants.

Selon le chef de la diplomatie autrichienne, la politique des « portes ouvertes » fait d'ailleurs peser une menace sur l'unité des membres de l'UE. Etant donné que plusieurs États membres ne sont pas prêts à accueillir un grand nombre de migrants, les quotas migratoires fixes peuvent devenir pour eux une pierre d'achoppement. D'autant plus que nombreux sont les migrants qui veulent avoir le choix et « refusent d'aller dans certains pays de l'UE ».

Dossier:
Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (79)

Lire aussi:

Accord migratoire version Afrique: qu’ont l’UE, la Tunisie et l’Égypte à gagner?
Scandale des faux passeports: la police migratoire allemande dans la tourmente
Crise migratoire en Allemagne: l'intégration pour les natifs, une nécessité
Tags:
migrants, Union européenne (UE), Sebastian Kurz, Autriche, Allemagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook