International
URL courte
1319
S'abonner

Suite à une attaque qui a tué 17 soldats indiens dans le Cachemire, les tensions entre l’Inde et le Pakistan montent d’un cran. A tel point que mêmes les oiseaux sont impliqués dans ce conflit...

Dans la province indienne du Pendjab, limitrophe du Pakistan, des policiers ont arrêté un oiseau portant un message agressif adressé au premier ministre indien Narendra Modi, annonce l'agence The Times of India.

Un message attaché à l'oiseau comportait un texte assez menaçant : « Cher Modi, ne pense pas que nous sommes les mêmes que pendant la guerre indo-pakistanaise de 1971. Maintenant, chaque enfant est prêt à se battre contre l'Inde ».

Des démarches similaires ne sont pas rares dans cette région. Samedi dernier, des policiers avaient détecté deux ballons comportant des textes similaires.

Ces derniers temps, la situation s'est détériorée suite au raid de rebelles armés dans une base de l'armée indienne à Uri, dans l'Etat du Jammu-et-Cachemire. Ils ont tué au moins 17 soldats dans la région himalayenne contestée par le Pakistan.

La région du Jammu-et-Cachemire, revendiquée par l'Inde et le Pakistan, est traversée par un mouvement indépendantiste fort et est en proie à des troubles mortels depuis plus de deux mois. Les deux pays, qui n'ont pas de frontières officielles, ne sont séparés que par une « ligne de contrôle ».

Lire aussi:

Inde: une colombe mise en garde à vue
Les troupes indiennes victimes d’une embuscade mortelle au Cachemire
Une «violente altercation» éclate entre deux avocats lors du procès Sarkozy, l’audience suspendue
Tags:
menaces, pigeon, Narendra Modi, Cachemire, Pendjab, Pakistan, Inde
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook