Ecoutez Radio Sputnik
    Des migrants en Allemagne

    Avec l’arrivée des migrants, les temps changent en Allemagne

    © REUTERS / Stefanie Loos
    International
    URL courte
    Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (79)
    8391
    S'abonner

    La crise des réfugiés a sorti les Allemands de leurs vies tranquilles et confortables, et exige d’eux des sacrifices. Les problèmes liés aux immigrants sont au cœur des débats, et au vu du résultat du dernier scrutin régional, il est clair que beaucoup regardent l'avenir avec pessimisme.

    Un demi-million de réfugiés en Allemagne ont touché des allocations sociales en juin, ce qui est deux fois plus que l'année dernière, une circonstance susceptible d'impacter les états d'esprit des électeurs et de rendre encore plus virulente leur critique à l'endroit de la chancelière fédérale, estime Navid Nasr, militant et journaliste résidant en Croatie.

    « La plupart des réfugiés venus en Europe de Turquie ou de Syrie disent vouloir s'installer en Allemagne ou en Suède non pour des raisons politiques, mais parce qu'ils savaient que ces pays leur verseraient des allocations sociales plus importantes et offriraient les meilleures conditions d'hébergement. Aussi, n'est-il guère étonnant que le nombre de bénéficiaires d'allocations sociales ait doublé », a déclaré l'interlocuteur de l'agence.

    L'expert a toutefois indiqué que cela représentait une énorme charge pour le système d'assurance social, ce qui ne manquait évidemment pas de préoccuper la société allemande.

    « Les uns espèrent, par exemple, que la contribution que ces réfugiés apporteront par la suite à la société allemande compensera les dépenses assumées à présent par le système d'assurance social, la plupart des réfugiés étant, selon eux, des personnes instruites, y compris des ingénieurs et des médecins. D'autres leurs rétorquent que dans les grandes villes allemandes, les réfugiés ne travaillent pas et touchent des allocations durant des dizaines d'années », a-t-il relevé.

    Et d'ajouter qu'il s'agissait souvent de la deuxième ou même de la troisième génération de réfugiés qui ne veulent aucunement s'intégrer dans la société allemande.

    « Mon expérience personnelle me dit que l'argument des derniers est plus valable. En effet, les réfugiés syriens ou irakiens ne sont pas toujours des représentants bien instruits de la classe moyenne souhaitant intégrer la société allemande », a conclu M. Nasr.

    Les observateurs internationaux constatent que le rapport des Allemands avec leur chancelière Angela Merkel a changé ces derniers temps, son taux de popularité ayant bien diminué. De nombreux Allemands sont mécontents de la gestion de la problématique des immigrants et réfugiés dans le pays.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

     

    Dossier:
    Crise migratoire (automne-hiver 2016/17) (79)

    Lire aussi:

    En Allemagne, une nouvelle bagarre éclate entre extrémistes du cru et migrants
    En 2016, l'Allemagne accueillera trois fois moins de migrants qu'en 2015
    L’Allemagne renonce à sa politique d'hospitalité envers les migrants
    Tags:
    médecine, assurance, ingénieurs, allocations, crise migratoire, Sputnik, Navid Nasr, Angela Merkel, Turquie, Syrie, Irak, Allemagne
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik