International
URL courte
26634
S'abonner

Paradoxal, mais vrai: l’élargissement vers l’est de l’Otan préoccupe les fonctionnaires de l’Alliance, qui s’inquiètent du rapprochement entre les potentiels militaires russe et occidental.

L'équipement et la modernisation des forces armées russes en Arctique préoccupent l'Otan et les fonctionnaires de Norvège et des Etats-Unis, écrit le Wall Street Journal se référant à l'amiral Haakon Bruun-Hanssen, commandant des forces armées norvégiennes.

L'amiral estime que les potentiels militaires russe et occidental « commencent à trop se rapprocher, comme à l'époque de la guerre froide ».

Il signale également qu'à l'heure actuelle « il s'agit nouveaux types de plateformes, de capteurs, de systèmes d'armements, beaucoup plus flexibles et efficaces qu'à l'époque de la guerre froide ». Cela pousse la Norvège à mieux surveiller ces nouveaux sous-marins « silencieux » russes, ainsi que les avions et navires de surface.

Des fonctionnaires de l'Otan cités par le WSJ signalent que l'Alliance intensifie ses exercices navals avec la participation de sous-marins en mer de Norvège dans le cadre des efforts visant à « contenir l'agression russe ». Un fonctionnaire anonyme de l'Alliance évoque cependant la nécessité de mesures diplomatiques pour diminuer la tension dans une région où sont déployés cinq membres de l'Otan.

Un rapport du Centre d'études internationales et stratégiques (CSIS) publié en juillet indique que les alliés « ne sont pas en mesure de faire face rapidement aux défis sous-marins de la Russie dans la plus grande partie de la zone nord de l'océan Atlantique et de la mer Baltique ». Le rapport recommande d'introduire des sous-marins plus performants et des technologies modernisées de surveillance de l'espace maritime.

Les relations entre l'Otan et la Russie se sont détériorées en mars 2014 en raison du rattachement de la Crimée à la Russie. L'activité du Conseil Russie-Otan a été suspendue et sa première réunion n'a eu lieu qu'en avril dernier après une interruption de près de deux ans.

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov avait déclaré précédemment que la Russie ne représentait une menace pour personne, mais qu'elle ne fermerait pas les yeux sur les actions représentant un danger potentiel pour ses intérêts.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

 

Lire aussi:

Un général français appelle à faire disparaître l’Otan et à s’allier à la Russie
"L'Otan doit plutôt lutter contre le terrorisme que lutter contre la Russie"
L'Otan continue de déployer ses troupes près de sa frontière avec la Russie
Tags:
exercices navals, tensions, sous-marins, OTAN, Haakon Bruun-Hanssen, mer de Norvège, Norvège, Crimée, Arctique, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook