International
URL courte
957220
S'abonner

Le vice-ministre britannique des Affaires étrangères Tobias Ellwood a exprimé l'espoir que la Russie allait «réviser sa position sur la Syrie». Dans le cas contraire, il a averti Moscou que «d'autres options» seraient envisagées pour résoudre le conflit.

Selon le vice-ministre, les négociations entre Moscou et Washington sur le règlement syrien donnaient une chance significative au progrès mais, après leur échec, la situation s'est certainement aggravée.

Selon M. Ellwood, qui a exprimé mercredi ses « préoccupations » de la situation en Syrie dans un entretien à CNN, l'Occident est « au bout de sa patience » dans ses efforts de coopérer avec la Russie alors que Moscou ne répond prétendument pas à ses attentes.

Les États-Unis, le Royaume-Uni, la France et d'autres alliés voulaient fortement coopérer avec la Russie puisqu'elle avait du poids dans la région, affirme le vice-ministre. L'Occident souhaitait que Moscou utilise son influence sur le président syrien Bachar el-Assad pour améliorer la situation dans le pays… souhaitaient apparemment à un point de rompre résolument le dialogue.

Et maintenant M. Ellwood menace de récourir à d'« autres moyens pour protéger les gens en Syrie », au moins jusqu'à ce que la Russie revienne à la table des négociations.

Il convient de rappeler que les négociations sur la Syrie ont été suspendues à l'initiative de la partie américaine et non russe.

Ainsi, lundi dernier, le porte-parole du département d'État américain John Kirby a déclaré que son pays suspendait la coopération avec la Russie sur le cessez-le-feu syrien et ne gardait que des canaux militaires pour les échanges chargés d'éviter les conflits dans l'espace aérien entre les aviations militaires. Selon le ministère russe des Affaires étrangères, la déclaration américaine sur la suspension unilatérale de la coopération a provoqué une profonde déception.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Ambassade russe attaquée en Syrie: les USA bloquent la condamnation de l’Onu
Les USA peuvent imposer des sanctions contre Moscou sur la Syrie
La rupture du dialogue sur la Syrie, «un faux semblant» US
Une base US construite sur un grand gisement pétrolier en Syrie
Tags:
Bachar el-Assad, Royaume-Uni, Syrie, France, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook