Ecoutez Radio Sputnik
    Les drapeux de la Russie et de l'UE

    L’UE ne projette pas de nouvelles sanctions contre la Russie

    © Sputnik . Vladimir Sergeev
    International
    URL courte
    13294
    S'abonner

    L’Union européenne s’efforce de résoudre la crise syrienne plutôt que d’instaurer de nouvelles sanctions économiques contre la Russie, a déclaré la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

    Selon Mme Mogherini, l'UE croit toujours à un règlement politique de la crise syrienne. L'Union met accent sur cette direction plutôt que sur tout autre élément, a-t-elle assuré.

    « Pour l'heure, l'UE travaille dans deux directions principales, soit les livraisons d'aide humanitaire aux habitants d'Alep et la reprise des négociations entre les parties afin d'assurer une trêve », a noté la chef de la diplomatie européenne.

    Précédemment, le journal américain Wall Street Journal, citant ses sources, a annoncé que le gouvernement allemand étudiait la possibilité d'introduire de nouvelles sanctions antirusses en réponse à la politique menée par Moscou en Syrie.

    Cette information a été démentie par le porte-parole officiel du ministère allemand des Affaires étrangères.

    « Je ne connais personne à Berlin ou ailleurs qui ferait une telle déclaration », a souligné le diplomate. 

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Les USA peuvent imposer des sanctions contre Moscou sur la Syrie
    Vienne prône la levée des sanctions antirusses et l’abandon du TAFTA
    Les USA reconnaissent «promouvoir leurs intérêts» par les sanctions antirusses
    Tags:
    sanctions, Union européenne (UE), Federica Mogherini, Syrie, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik