International
URL courte
2251
S'abonner

Le système d’entraînement des militaires afghans aux États-Unis est confronté à un sérieux problème. Les Afghans qui se trouvent sur le sol américain pour s’entraîner quittent les bases, peut-être pour travailler illégalement dans le pays.

Selon l'agence Reuters, qui se réfère à la déclaration du porte-parole de Pentagone Adam Stump, le nombre de soldats afghans ayant quitté les bases militaires américaines depuis janvier 2015 est de 44 individus, dont huit ont fui depuis septembre dernier.

Cette information n'avait pas été rendue publique précédemment. Selon l'agence Reuters, bien que ce chiffre soit relativement modéré, par rapport au total de près de 2 200 Afghans ayant suivi l'entraînement militaire dans le pays depuis 2007, les incidents survenus soulèvent des questions de sécurité et de surveillance.

Ces révélations sont gênantes pour l'administration du président Barack Obama qui a dépensé des milliards de dollars pour l'entraînement des militaires afghans, Washington comptant sortir de la guerre menée depuis 15 longues années.

« Le département de la Défense est en train de chercher des moyens afin de renforcer les critères d'éligibilité pour l'entraînement, et réduire ainsi la probabilité qu'un Afghan quitte volontairement la formation sans autorisation », explique Adam Stump, cité par l'agence Reuters.

Par ailleurs, le porte-parole du Pentagone ajoute que les Afghans participant au programme américain d'entraînement sont contrôlés pour s'assurer qu'ils n'ont pas pris part à des violations des droits de l'homme et qu'ils n'ont pas eu de liaisons avec des militants avant de venir dans le pays.

Depuis 2002, Washington a dépensé plus de 60 milliards de dollars pour l'entraînement et l'équipement des militaires afghans. Cependant, le niveau de sécurité en Afghanistan représente toujours un problème extrêmement grave.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Les Européens doutent de la nécessité de bases militaires étrangères dans leur pays
«C’est une honte»: les bases militaires allemandes au service des USA
Pyongyang menace de détruire les bases militaires US du Pacifique
L'Italie encline à prêter ses bases aux USA pour les opérations en Libye
Tags:
militaires, Barack Obama, Afghanistan, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook