International
URL courte
15128
S'abonner

Séoul appelle la communauté mondiale à durcir les mesures contre la Corée du Nord, voire à la rupture des relations diplomatiques, en raison de la poursuite par Pyongyang de ses essais nucléaires et balistiques en violation des résolutions du Conseil de sécurité.

Le ministre sud-coréen des Affaires étrangères Yun Byung-se a déclaré, dans une interview accordée vendredi à l'agence Yonhap, qu'il « était grand temps de prendre des mesures plus agressives dans les relations diplomatiques avec la Corée du Nord ».

Le ministre a invoqué l'article 41 de la Charte de l'Onu qui prévoit, pour donner effet aux décisions du Conseil de sécurité, des mesures qui peuvent comprendre « l'interruption complète ou partielle des relations économiques et des communications ferroviaires, maritimes, aériennes, postales, télégraphiques, radioélectriques et des autres moyens de communications, ainsi que la rupture des relations diplomatiques ».

Yun Byung-se a lancé le même appel à Bruxelles lors d'une réunion du conseil de l'Otan, ayant soutenu la position énoncée à Washington le mois dernier par le secrétaire d'État adjoint Daniel Russel.

Comme annoncé, le fonctionnaire américain a également appelé les pays ayant les relations diplomatiques avec la Corée du Nord à les réduire ou à les suspendre.

Au total, la Corée du Nord entretient des relations diplomatiques avec 164 pays, bien que seuls 24 États soient représentés à Pyongyang par leur ambassadeur et que des ambassades nord-coréennes soient ouvertes dans 46 pays.

Le Conseil de sécurité de l'Onu a exigé à maintes reprises que la Corée du Nord arrête la conception et les tests d'armes nucléaires et de missiles balistiques.

Pyongyang brave ces décisions et déclare qu'il poursuivra ses programmes militaires alléguant la défense de ses intérêts contre la menace américaine.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Séoul déclare avoir un plan pour éliminer Kim Jong-un
Séoul soupçonne Pyongyang d’avoir effectué de nouveaux essais de missiles
Tokyo et Séoul en alerte en vue d'un possible tir nord-coréen
Le Hamas lance un nouveau barrage de roquettes vers Israël
Tags:
rupture, relations diplomatiques, Charte des Nations unies, ONU, Pyongyang, Séoul
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook