International
URL courte
30033
S'abonner

Une fois de plus, les États-Unis manifestent leur mépris des normes du droit international en arrêtant sur leur territoire deux citoyens russes.

En effectuant l’arrestation de deux citoyens russes sans en informer les autorités russes, les États-Unis violent le Traité d’entraide mutuelle judiciaire en matière pénale, a déclaré Konstantin Dolgov, délégué aux droits de l'homme du ministère russe des Affaires étrangères.

« Il est évident que les États-Unis ont de nouveau arrêté des citoyens russes sans en informer les autorités russes. Apparemment, cela a été fait une fois de plus en contournant le Traité d’entraide mutuelle judiciaire en matière pénale, signé en 1999. Nous avons à maintes reprises souligné le caractère inadmissible de telles mesures qui constituent une violation des droits et des intérêts des citoyens russes », a affirmé le délégué.

« Nous sommes en train d’essayer de déterminer toutes les circonstances. Mais il est évident que les États-Unis devraient faire part des motifs et des causes de l’arrestation de ces deux citoyens russes », a-t-il précisé.

Se référant aux informations du Consulat général russe à San Francisco, Konstantin Dolgov a indiqué que la partie américaine n’avait pas jusqu’à présent fait part de l’arrestation, quoique « les États-Unis auraient dû la signaler dans un délai de trois jours après l’arrestation ».

Auparavant, on informait que deux citoyens russes et un citoyen américain avaient été arrêtés aux États-Unis sur l’accusation de tentative d’exporter illégalement en Russie des technologies faisant l’objet d’une surveillance spéciale des autorités américaines, annoncent les médias locaux citant le Département américain de la Justice.

Parmi les personnes arrêtées figurent les Russes Dmitri Karpenko, Alexeï Kroutiline et le citoyen américain Alexeï Barychev, de Brooklyn. Le parquet les accuse d’avoir conspiré afin d’acheter des technologies microélectroniques à des producteurs et fournisseurs basés aux États-Unis et de les envoyer en Russie tout en évitant de les soumettre au système américain de vérification des licences », fait savoir le Département de la Justice.

Lire aussi:

Tuer Assange? Hillary Clinton feint le trou de mémoire
Ambassade russe attaquée en Syrie: les USA effacent les traces terroristes
«Les USA font tout pour affaiblir la Syrie et renforcer les terroristes»
Un journaliste US essaie d’interrompre Vladimir Poutine, le Président russe réplique
Tags:
préavis, Traité d’entraide mutuelle judiciaire en matière pénale, arrestation, Département de la Justice américain, Konstantin Dolgov, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook