Ecoutez Radio Sputnik
    L’essai nucléaire nord-coréen

    Tokyo redoute un nouveau scénario nucléaire en Corée du Nord

    © REUTERS / STRINGER
    International
    URL courte
    258

    Des mouvements sur le site nucléaire nord-coréen et l'approche d'une date anniversaire font redouter un nouvel essai nucléaire de la part de Pyongyang.

    Le gouvernement du Japon prend des mesures de sécurité élevées face à la probabilité d'un nouvel essai nucléaire ou d'un tir d'un missile balistique en Corée du Nord, à l'occasion de l'anniversaire de la création du Parti du travail de Corée célébré le 10 octobre, a annoncé le secrétaire général du Cabinet Yoshihide Suga lors d'une conférence de presse à Tokyo.

    « Le gouvernement est vivement préoccupé par de nouveaux essais éventuels en Corée du Nord. Nous faisons de notre mieux pour collecter des informations, assurer le suivi et élever les mesures de sécurité en coopération avec les États-Unis et la Corée du Sud », a-t-il déclaré.

    Selon des médias, Washington et Séoul ont observé des mouvements sur le polygone de tir de la côte ouest nord-coréenne, signe que Pyongyang prévoit le lancement d'un grand missile balistique.

    « Il n'est pas à exclure que la Corée du Nord optera pour de nouvelles provocations en vue de rehausser son prestige national », a déclaré aujourd'hui à Tokyo la ministre japonaise de la Défense Tomomi Inada.

    Des mouvements ont été également observés sur le principal site nucléaire de Corée du Nord, ce qui témoigne de la préparation à un nouvel essai d'un engin nucléaire.

    D'après le site 38 North de l'Institut américano-coréen de l'Université Johns Hopkins, des images satellite datées du 1er octobre montrent de l'activité sur le site de Punggye-ri, dans le nord-est de la Corée du Nord. 

    « L'activité sur le portail nord, où a été mené l'essai du 9 septembre, peut avoir plusieurs objectifs, y compris la collecte de données post-essai, la fermeture du portail ou les préparatifs d'un nouvel essai », déclarent les chercheurs dans un post publié vendredi.

    Des spécialistes estiment que Pyongyang est prêt pour un nouvel essai à tout moment, notamment à l'occasion de la date anniversaire du Parti du travail de Corée, le 10 octobre.

    Pyongyang a effectué son premier essai nucléaire en 2006. Cinq autres tests ont suivi depuis. De l'avis des experts, cela témoigne que la Corée du Nord avance sérieusement dans la réalisation de son programme nucléaire militaire violant de nombreuses interdictions et sanctions du Conseil de sécurité de l'Onu.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

     

    Lire aussi:

    Le Japon adoptera de nouvelles sanctions contre la Corée du Nord
    La vraie raison de l'existence d'une arme nucléaire en Corée du Nord
    La Corée du Nord confirme "le plus puissant essai nucléaire jusqu'à présent"
    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Tags:
    tests nucléaires, 38 North, Tomomi Inada, Yoshihide Suga, Séoul, Corée du Nord, Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik