International
URL courte
27342
S'abonner

Le rapport de l'envoyé spécial de l'Onu pour la Syrie Staffan de Mistura à la réunion urgente du Conseil de Sécurité des Nations unies n'a pas été du goût des représentants de l'opposition syrienne.

L'opposition syrienne a réclamé que l'Onu démette son envoyé spécial pour la Syrie Staffan de Mistura suite à son rapport lors de la réunion d'urgence du Conseil de Sécurité.

M. de Mistura a proposé d'évacuer les habitants civils se trouvant toujours dans les quartiers est d'Alep, une initiative qui a scandalisé les représentants de l'opposition syrienne et les a poussé à suspendre la coopération avec ce dernier. Selon eux, l'envoyé spécial se comportait « de façon partiale et non professionnelle ».

Plus tôt M. de Mistura avait déclaré qu'environ 200 blessés dans l'est d'Alep avaient besoin d'être évacués en urgence tandis que quelque 900 terroristes du Front al-Nosra, rebaptisé Fatah al-Cham, occupaient toujours le quartier. L'envoyé spécial de l'Onu a insisté sur le fait que les terroristes devaient quitter Alep pour mettre fin aux exactions, cette partie de la ville pouvant être entièrement rasée d'ici la fin de l'année 2016 si les combats venaient à se poursuivre, avançant que depuis le 23 septembre, 376 personnes sont mortes et 1266 ont été blessées dans les combats.
M. de Mistura s'est en outre dit prêt à accompagner personnellement les militants du Front al-Nosra s'ils consentaient à quitter les quartiers est d'Alep avec leurs armes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Des journalistes et le personnel de l'Onu pilonnés dans un hôtel à Alep
Convoi de l’Onu attaqué à Alep: une mise en scène bien préparée?
Un projet de résolution pour une trêve à Alep en discussion à l’Onu
L'armée syrienne fait une proposition aux djihadistes piégés à l'est d'Alep
Les pro-Assad libèrent un quartier industriel d'Alep
L'Onu exige une trêve humanitaire à Alep
Tags:
combat, meurtre, terrorisme, démission, rapport, opposition, Front Fatah al-Cham (ex-Front al-Nosra), Front al-Nosra, ONU, Staffan de Mistura, Alep, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook