Ecoutez Radio Sputnik
    Talibans afghans

    L’invasion américaine de l’Afghanistan a déclenché une guerre mondiale

    © AP Photo /
    International
    URL courte
    482535

    Il y a 15 ans, le 7 octobre 2001, les États-Unis lançaient une intervention militaire en Afghanistan et une opération contre les talibans.

    Wahid Muzhdah, un ancien taliban, estime que ce jour-là les Américains ont déclenché une guerre mondiale qui a commencé en Afghanistan et se poursuit, aujourd'hui, dans différentes régions. Sputnik reproduit ci-dessous son interview exclusive.

    Ce jour, il y a 15 ans, l'Amérique envahissait l'Afghanistan, en représailles aux attaques d'Al-Qaïda contre les tours jumelles de New York. Les détails de l'invasion demeurent obscurs. Le thème a fait couler bien de l'encre, mais les réponses à la plupart des questions n'ont pas encore été trouvées. Une chose est claire : l'Afghanistan a été soupçonné et est devenu la cible de l'attaque américaine.

    Il y a 15 ans, l'Amérique a plongé le monde dans une période de guerres ininterrompues. Des guerres qui ont commencé par l'intervention américaine en Afghanistan et qui se poursuivent en Irak, Syrie et Libye. Les peuples de ces pays ont subi de lourdes pertes, la guerre y a fait d'innombrables morts, blessés et délogés.

    Quels étaient les objectifs des États-Unis en Afghanistan ? Zalmay Khalilzad (diplomate américain, ambassadeur en Afghanistan, ndlr) m'a raconté que les Américains auraient trouvé un prétexte pour envahir l'Afghanistan, même s'il n'y avait pas eu d'attentats du 11 septembre. Le président Clinton ne l'envisageait pas, mais dès son entrée en fonction, George Bush a dit qu'il était grand temps de prendre une décision à ce sujet.

    D'abord, les Américains ont lancé la chasse à Oussama Ben Laden pour le trouver, l'éliminer et, ce faisant, « affranchir l'Afghanistan des terroristes ».

    Un autre objectif consistait à créer en Afghanistan un gouvernement à même de servir d'exemple pour d'autres pays islamiques.

    Ensuite, ils se sont fixé pour but de redresser l'économie et l'infrastructure industrielle de l'Afghanistan afin que le pays atteigne une prospérité économique.

    Enfin, il fallait détruire les plantations de pavot à opium et en finir avec le trafic de drogue en tant que source vitale de financement du terrorisme.
    15 ans se sont écoulés depuis, aucune des promesses données par les États-Unis n'a été tenue et les Afghans continuent de subir des privations.

    Des dizaines de milliers de militaires afghans ont été tués par les Américains. Au nom de quoi ? D'autant plus paradoxal est le fait que Ben Laden a été éliminé au Pakistan et non pas en Afghanistan.

    Pour ce qui est de « l'importation de la démocratie » en Afghanistan, elle n'y a pas été importée. Mais les Américains faisaient bonne mine à mauvais jeu et déclaraient que la démocratie avait triomphé en Afghanistan. Les dernières élections ont démontré que le président en place avait été élu par le chef du département d'État et non par le peuple afghan.

    En ce qui concerne le redressement de l'économie afghane par les Américains, personne n'a rendu de comptes pour les milliards de dollars investis par les États-Unis dans le règlement de ce problème. Il ne s'agit pas seulement des finances, mais aussi des armes. Où sont-elles ? Dans quelles mains ? Il n'y a pas de réponses.

    Un seul exemple. Les Américains se sont présentés comme garants de l'achat par l'Afghanistan de 20 bombardiers italiens qui n'ont pas été utilisés dans des opérations antiterroristes et qui, en fin de compte, ont été vendus à la ferraille.

    Le sujet le plus douloureux pour l'Afghanistan d'aujourd'hui est le trafic de drogue. En 2001, le mollah Omar (chefs des talibans à l'époque) a interdit la culture du pavot. Sa production en 2001, selon les statistiques de 2002, a atteint 30 400 tonnes, mais elle ne cesse de croître depuis : 30 600 tonnes en 2003, 40 000 tonnes en 2004, 40 100 tonnes en 2005, et ainsi de suite.

    La tactique des États-Unis en matière de politique extérieure conduira un jour le monde à une troisième guerre mondiale. Nous constatons, à l'exemple de l'Afghanistan, quel système ils ont introduit. Ce système qui est contraire à la paix.

    Lire aussi:

    En Libye, les USA répètent leurs mauvais paris d'Afghanistan
    Un nombre record de civils tués en Afghanistan
    La logique changeante de Washington en Afghanistan
    L’Otan préoccupée par l’importante récolte de pavot en Afghanistan
    Tags:
    guerre mondiale, invasion, trafic de drogue, victimes, Taliban, George Bush, Bill Clinton, Afghanistan, Libye, Syrie, Irak, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik