International
URL courte
331081
S'abonner

Le journaliste allemand Jurgen Todenhofer s’est rendu en Syrie pour s’entretenir avec un des commandants du Front al-Nosra, une démarche qui a suscité un grand débat dans les médias. Dans le même temps, le journaliste estime nécessaire de lancer des messages de paix pour ce pays en guerre.

Le journaliste allemand Jurgen Todenhofer, qui s'est rendu, en Syrie a raconté la situation dans le pays, telle qu'il l'a vue, dans une interview accordée à la correspondante de Sputnik Daniela Hannemann. Fortement critiqué, le journaliste donne des explications sur sa visite syrienne.

« Je crois que la plupart de ceux qui m'ont critiqué veulent détourner l'attention de deux choses : premièrement, du problème des livraisons d'armes au Proche-Orient qui ne laisse aucuns doutes. L'Amérique, la France, l'Angleterre et l'Allemagne fournissent des armes au Proche-Orient », indique le journaliste.

Par ailleurs, selon lui, ses critiques comptent détourner l'attention du fait que son interview détruit la vision des choses proposée par le « mainstream » qui simplifie la crise syrienne. La réalité est pourtant toute autre, souligne Jurgen Todenhofer. Il explique également que ses critiques ont utilisé des arguments très faibles pour dénoncer son interview syrienne.

« Je dois dire — et c'est très important pour moi — que le soutien apporté aux insurgés par les pays occidentaux est une violation du droit international. C'est la même chose que mener une guerre d'annexion, c'est un crime de guerre », déclare le journaliste.

Ainsi, Jurgen Todenhofer compte soulever une question sensible. Le journaliste veut que ses concitoyens réfléchissent. Et si l'Allemagne était confrontée à des insurgés soutenus par des livraisons d'armes de la part d'un autre pays ?

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

L’état-major turc annonce la destruction de 68 cibles de Daech en Syrie
Marine Le Pen dénonce le rôle de l’UE dans la guerre en Syrie
Les USA s’expliquent sur leur choix de suspendre la coopération sur la Syrie
Les États-Unis rompent leurs contacts bilatéraux avec la Russie sur la Syrie
Tags:
Syrie, Occident, Allemagne, crise syrienne, armements
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook