Ecoutez Radio Sputnik
    La salle de concert du Bataclan, à Paris

    Attentats de Paris: la police belge manque de démasquer les terroristes en amont

    © AP Photo / Christophe Ena
    International
    URL courte
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)
    6012

    Bien avant que les différents commandos ne viennent semer la terreur dans les rues de la capitale française et au Stade de France, la police belge aurait pu par au moins 13 fois démasquer les auteurs des attentats du 13 novembre à Paris, annonce le quotidien belge néerlandophone De Tijd.

    Par négligence, la police belge aurait raté treize occasions de démasquer les terroristes du 13 novembre 2015 avant qu'ils ne frappent la France, dit le rapport final du Comité permanent de contrôle des services de police (Comité P), document dont une copie s'est retrouvée entre les mains des journalistes du quotidien néerlandophone De Tijd.

    Cette information concernant l'enquête de la police des polices sur ce que savaient les services de police belges des auteurs des attentats de Paris fait déjà couler beaucoup d'encre dans la presse internationale. D'après le document, avant les multiples attaques qui ont fait 130 morts et 352 blessés, par treize fois au moins, les policiers belges ont raté l'occasion de démasquer les terroristes « par manque de personnel ».

    Ainsi, des données téléphoniques qui étaient entre les mains de la police dès février 2015 démontraient que Salah Abdeslam avait été en contact avec des personnes suspectées de terrorisme. Néanmoins, bien que cruciales, ces informations n'ont pas été exploitées.

    Ou encore, en mars 2015, l'Espagne avait interrogé les services belges au sujet d'un voyage de Brahim Abdeslam, mais la réponse belge n'est parvenue qu'après les attentats. Huit mois plus tard, Brahim Abdeslam, membre du "commando des terrasses", se faisait exploser Boulevard Voltaire.

    Des informations sur Bilal Hadfi, l'un des kamikazes du Stade de France, sont aussi restées inexploitées durant six mois. Toujours par « manque d'enquêteurs ».

    Enfin, des informations secrètes sur des attaques en Europe de l'Ouest sous la direction d'Abdelhamid Abaaoud ont aussi longtemps été conservées par le parquet fédéral, selon le Comité P.

    Selon le quotidien flamand, le rapport du Comité P sera transmis sous peu à une commission spéciale du parlement belge.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

     

    Dossier:
    Attentats à Paris (novembre 2015) (228)

    Lire aussi:

    Attentats de Paris: trois nouvelles interpellations mardi à Bruxelles
    Les services secrets français étaient au courant pour les attentats de Paris
    Bruxelles au cœur de l’enquête parlementaire sur les attentats de Paris
    Mort du randonneur français Simon Gautier: une enquête pour «homicide involontaire» en Italie
    Tags:
    enquête, police, parquet, terrorisme, attentat, Comité permanent de contrôle des services de police (Comité P) de Belgique, De Tijd, Bilal Hadfi, Salah Abdeslam, Espagne, Belgique, Paris, France
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik