International
URL courte
53674
S'abonner

Un avion de reconnaissance américain s’est de nouveau approché de la frontière russe au-dessus de la mer Noire.

Un avion de patrouille maritime et de lutte anti-sous-marine P-8A Poseidon de l'US Navy a poursuivi dimanche sa mission de reconnaissance près de la Crimée, ont annoncé les sites internet qui suivent les déplacements des avions militaires.

L'avion portant le numéro de bord 168852, qui a quitté dimanche matin la base aérienne de Sigonella, en Sicile, se trouve actuellement au sud de la péninsule de Crimée. Il avait antérieurement survolé la Grèce et la Bulgarie pour atteindre la région de la mer Noire.

Deux avions-espions américains se sont approchés le 8 octobre dernier des côtes russes de la mer Noire et de la partie est de la Méditerranée où se trouveraient des navires russes. Un avion de reconnaissance stratégique Boeing RC-135W de l'US Air Force a effectué une mission au sud-ouest de la Crimée. Un avion P-8A Poseidon de l'US Navy portant le numéro de bord 168858 a mené une mission de reconnaissance dans la partie orientale de la Méditerranée, au sud de Chypre.

Ces derniers temps, au moins trois avions-espions américains effectuent quotidiennement des vols le long des frontières russes. Ils s'approchent souvent de la Crimée, des bases russes en Syrie et des régions de la Méditerranée orientale où croisent des navires russes.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Un avion espion US s’approche de l’aérodrome russe en Syrie
Avion-espion US intercepté par un chasseur russe: "normal", selon le Pentagone
Guy Georges pourrait être remis en liberté sous peu malgré ses nombreux viols et meurtres
Tags:
vol de reconnaissance, espionnage, Boeing P-8 Poseidon, US Navy, États-Unis, Russie, Crimée
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook