Ecoutez Radio Sputnik
    L'Agence mondiale antidopage (AMA)

    L’AMA? «Une tromperie généralisée»

    © REUTERS / Christinne Muschi
    International
    URL courte
    23731
    S'abonner

    L’image de lutte du Comité olympique international (CIO), de l’Agence mondiale antidopage (AMA) et l’Agence américaine antidopage (USADA) contre le dopage n’est qu’une mascarade.

    L'AMA est l'organisation sportive la plus corrompue, qui joue avec des dés pipés, a déclaré le cycliste américain Floyd Landis.

    « Ne vous faites pas d'illusions, l'AMA c'est la même chose que le CIO et l'USADA. (…) Ces gens-là reçoivent des billets gratuits pour les Jeux Olympiques. C'est ça leur objectif final. Comparée à ces organisations-là, l'image de la FIFA n'est pas si mauvaise que ça », a tranché l'ancien partenaire vedette d'un certain Lance Armstrong dans une interview accordée à la radio allemande Deutschlandfunk.

    Selon lui, pour savoir la vérité, de simples notions en médecine suffisent. Il y avait un lézard dans les tests. En gros, le laboratoire aurait dû être fermé, et l'USADA était tout à fait au courant. L'Agence a attiré des témoins qui ont d'abord menti avant de le reconnaître plus tard. L'USADA a également utilisé des documents factices, ce qu'on devait apprendre plus tard. C'est tout un système ou on joue aux dés pipés.

    Sur l'ensemble des démarches effectuées par les trois organisations antidopage, on retrouve un nombre « très important » de « négligences » similaires, selon M. Landis.

    L'Agence mondiale antidopage
    © AP Photo / Laurent Gillieron
    « Au lieu de croire que l'AMA constitue une organisation indépendante qui cherche à prévenir le dopage, sachez que tout cela n'est qu'un spectacle », a conclu le sportif américain.

    En 2006, Floyd Landis a été privé du titre de vainqueur du Tour de France suite à un scandale de dopage.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Deux sportifs français sur la liste du «dopage autorisé»
    Scandale AMA-Leaks: les champions olympiques sont-ils vraiment malades ?
    Poutine: les données piratées de l’AMA soulèvent des questions
    Tags:
    agence, organisations, lutte anti-EI, cyclisme, médecine, Tour de France 2016, JO 2016 de Rio de Janeiro, Deutschlandfunk, Agence américaine antidopage (USADA), FIFA, Comité international olympique (CIO), Agence mondiale antidopage (AMA), Lance Armstrong, Floyd Landis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik