International
URL courte
Situation en Afghanistan (730)
6118
S'abonner

Un jeune homme afghan a perdu la moitié de son corps dans une frappe américaine. Malgré les promesses d’aide des États-Unis, il arrive à peine à joindre les deux bouts.

Avec le début des frappes américaines en Afghanistan en octobre 2001, officiellement menées contre les positions de terroristes, les habitants avaient l'espoir que la guerre finirait vite. Mais l'espoir fut vain. La population civile meurt toujours et la guerre continue.

Mohammad, 27 ans, travaillait dans une vigne non loin de sa maison dans le village de Nagahan, dans la province de Kandahar, dans le sud du pays, lorsque des bombardiers sont apparus dans le ciel.

L'homme a perdu ses deux jambes dans ce bombardement. Optimiste, il pense qu'il l'a échappé belle, car cette frappe a emporté la vie de ses 13 compatriotes et en a mutilé 16 autres. Pendant trois heures, les blessés et les morts restèrent enchevêtrés jusqu'à ce que l'aide n'arrive, a raconté Mohammad à Sputnik.

Six ans après, il souffre toujours de ses blessures. Sa famille n'avait pas l'argent pour payer un hôpital de qualité. Il se rappelle toujours les scènes du bombardement et la mort de ses proches, tués sous ses yeux.

L'armée américaine a par la suite reconnu que cette frappe était une erreur. Elle a promis de financer, ne serait-ce que partiellement, le traitement médical des blessés, mais depuis six ans, rien n'a été payé.

Mohammad a dû quitter son foyer en ruines et s'installer à Kandahar pour gagner sa vie et aider son frère cadet et son vieux père. Mais il ne peut pas travailler comme auparavant: la moitié du corps lui manque.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Dossier:
Situation en Afghanistan (730)

Lire aussi:

Des dizaines d’Afghans fuient les bases militaires américaines
L'Afghanistan, ce pays qui s'enfonce dans la violence
Un nombre record de civils tués en Afghanistan
La logique changeante de Washington en Afghanistan
Tags:
bombardements, États-Unis, Afghanistan
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook