Ecoutez Radio Sputnik
    Navires russes dans les eaux côtières dans le nord de la Syrie

    Au large de la Syrie, on trouve toujours des corps de femmes et d’enfants massacrés

    © Sputnik . Ministère russe de la Défense
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)
    42271
    S'abonner

    Dans la guerre en Syrie, les terroristes n’épargnent personne, ni femmes, ni enfants.

    Les marins russes trouvent souvent dans les eaux côtières de la Syrie des corps de civils exécutés par les terroristes, a raconté aux journalistes un membre d'équipage d'un navire de la Marine russe qui a préféré toutefois rester anonyme.

    « Les équipages des navires trouvent régulièrement dans les eaux côtières dans le nord de la Syrie des corps de civils sauvagement massacrés. Dans leur majorité écrasante, ce sont des corps de femmes et d'enfants. On les monte à bord et ont les transporte à Tartous pour enterrement selon la tradition musulmane », a-t-il déclaré.

    Et d'ajouter que Damas avaient plus d'une fois demandé aux capitaines des navires russes de repêcher les corps.

    « La dernière fois, notre navire a monté à bord plus d'une dizaine de corps. C'était à environ 200 miles au nord de Tartous. Ces corps ne portaient pas de traces de balle, toutes les victimes étant tuées à l'arme blanche », a précisé le marin.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

     

     

    Dossier:
    Situation en Syrie (automne 2016) (217)

    Lire aussi:

    Combats en Syrie et en Irak: alerte autour du sort des civils pris au piège
    Syrie: 18 civils tués dans une attaque du Front al-Nosra
    L'Onu confirme un massacre de civils à Deir el-Zor en Syrie
    Tags:
    corps humain, enterrement, marine, femmes, marins, enfants, terrorisme, port de Tartous, Marine russe, Tartous, Damas, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik